Mimizan avenir

Accessibilité : vingt-quatrième… sur vingt-quatre !

Accessibilité : vingt-quatrième… sur vingt-quatre !

En 2013, Mimizan faisait partie des communes détenant le « bonnet d’âne » concernant l’accessibilité des personnes handicapées. En septembre 2015, le nouveau classement (voir Sud-Ouest du 26 septembre*) est paru : Mimizan est une fois encore… dernière.

Lors du conseil municipal du 2 juillet dernier, sur le point concernant la demande de prorogation de délai pour la mise en accessibilité de la commune, un conseiller  questionne M. Plantier sur l’avancée des travaux. Réponse du maire  : « Une étude a été réalisée. Maintenant, nous devons définir les priorités. » Quelle étude ?

Certes,  une conseillère a obtenu une délégation handicap en Juin 2015 (grand progrès de ce mandat !). Des groupes de travail ont débuté. Mais de l’étude dont parle M. Plantier… aucune trace ! En désespoir de cause, le groupe de travail handicap fera par lui-même, dès le mois d’octobre, l’état des lieux de l’accessibilité des bâtiments publics.

Entre annonce et réalité, Mimizan n’est pas prête de progresser sur ce sujet !

En adhérant, comme la communauté de communes de Mimizan l’a fait, à la cellule accessibilité du CDG 40 qui permet la réalisation des Agendas programmés d’accessibilité, la commune de Mimizan bénéficierait d’un accompagnement sérieux et certainement indispensable, afin d’identifier les travaux à réaliser, leurs coûts et la programmation possible pour les années à venir.

Sandrine Larroca

* Les sources de ce classement proviennent d’ un collectif interassociatif qui a publié un baromètre des villes landaises.

 

 

 

Dernier commentaire

  • Delphine Arrouet
    15 octobre 2015 at 1 h 58 min Répondre

    Vous voulez comprendre pourquoi Mimizan est bonne dernière ?
    Faites un test simple. Prenez une poussette 1er âge (donc large et lourde) et mettez y dedans un bébé qui désire dormir pendant la promenade. Vous vous rendrez vite compte des aménagements de la ville : trottoirs élevés alors que vous traversez à un feu, trottoirs trop étroits et encombrés par les poubelles fixes ou les lampadaires, trottoirs non goudronnés …
    Maintenant, dites vous qu’une personne en fauteuil n’a pas votre physique, qu’elle est seule et que son fauteuil est plus large qu’une poussette.
    Vous comprenez mieux pourquoi Mimizan est bonne dernière ?

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.