Mimizan avenir

ACTUALITE SOCIALE 

ACTUALITE SOCIALE 

La réforme de l’assurance chômage en 3 questions :

 

Qu’est- ce qui va changer au 1er avril 2020 ?

Les changements qui vont s’opérer vont être encore très impactants pour les demandeurs d’emploi, notamment sur le montant de leurs droits.

Il y a une refonte du calcul du salaire journalier de référence qui sert de base au calcul du montant des allocations. Cette évolution est très technique et donc difficile à évaluer pour les chômeurs ou les travailleurs qui ne sont pas en CDI. Avant, ce salaire journalier de référence était calculé de la manière suivante : salaires perçus lors des 12 derniers mois précédant la dernière fin de contrat, divisé par le nombre de jours travaillés dans la même période.

Pour les calculs avec une dernière fin de contrat après le 01 avril 2020, le calcul va porter sur le total des salaires perçus sur les 24 derniers mois, divisé par le nombre de jours entre le 1er jour travaillé et le dernier jour travaillé.

Il n’y aura pas d’impact pour ceux qui s’inscriront sur la base d’une seule période de travail en continu, par contre pour ceux qui alternent entre chômage et CDD, la baisse des allocations pourra être spectaculaire.

 

Quelques exemples pour rendre la chose plus concrète ?

SITUATIONS Indemnisation avant Indemnisation au 1er avril 2020

 

1 – Le cas extrême : Une personne termine un contrat le 15/042020. Elle a travaillé 6,5 mois dans les 24 derniers mois. Elle a travaillé 6 mois du 15/11/2019 au 15 avril 2020 au SMIC. Elle a également terminé un CDD d’un mois entre le 01/04/2018 et le 30/04/2018. Pour cette personne :

 

On lui ouvre 6,5 mois de droits à 900 euros environ par mois. On lui ouvrira 24 mois de droits à 240 euros environ par mois.
2- Le cas classique du saisonnier : Une personne a travaillé 3 mois à l’été 2019 et 3 mois à l’été 2020 au SMIC.

 

On lui ouvre 6 mois de droits

à 900 euros environ par mois.

On lui ouvrira 15 mois de droits à 360 euros environ par mois.
3- Le rechargement : une personne est restée inscrite au chômage et a alterné périodes de travail au SMIC et périodes de chômage avec une dernière fin de contrat après le 01/04/2020. A la fin de ses droits, la personne a travaillé 12 mois sur les 20 derniers mois. On va procéder au rechargement de ses droits.

 

On lui ouvre 12 mois de droits à 900 euros environ par mois. On lui ouvrira 20 mois de droits à 540 euros environ par mois.

 

4 – Une personne vient s’inscrire après une seule période de travail de 12 mois en continu au SMIC.

 

On lui ouvre 12 mois de droits à 900 euros environ par mois. Aucun changement.

 

Comment des demandeurs d’emploi touchant jusqu’à 4 fois moins qu’avant vont-ils faire face ?

Le service public de l’emploi ne fera qu’appliquer un décret gouvernemental et n’aura aucune marge de manœuvre par rapport au montant des allocations.

Les demandeurs d’emploi concernés devraient être informés en amont et leur placement deviendra une priorité. Mais dans une région saisonnière où on est très loin du plein emploi hors saison, cette mission sera difficile.

Les demandeurs d’emploi seront donc renvoyés vers les collectivités locales (région, départements, communautés de communes, communes) pour les aider à traverser cette période difficile.

Il faudra donc réfléchir à des solutions  par rapport à une analyse locale qui sera la base d’une recherche de solutions concrètes. Cela sera une des priorités de notre programme. Cette analyse locale sera l’objet d’un autre article, la semaine prochaine.

Daniel Large

 

 

 

 

 

 

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.