Mimizan avenir

C. M. DU 15 JUILLET: LE VRAI VISAGE DU MAIRE

C. M. DU 15 JUILLET: LE VRAI VISAGE DU MAIRE

Conseil municipal du 15 juillet : le vrai visage du Maire

Sud ouest titre au sujet du conseil municipal du 15 juillet « pas de trêve estivale pour les élus » reprenant en cela une sollicitation du Maire à l’encontre du groupe d’opposition.

Il est un peu fort de café que Monsieur Plantier après nous avoir insultés nous traitant de menteurs et de médiocres agite le drapeau blanc. En plus de l’incompétence, la majorité municipale manie aujourd’hui l’insulte, la provocation et l’autoritarisme. Monsieur le Maire ne veut plus voir une tête qui dépasse. A nos interpellations et remarques ce ne sont que contre vérités et mauvaise foi qui sont utilisées. Tout est bon pour éviter de répondre aux interrogations légitimes des Mimizannais sur l’aventure du plan de circulation  de la Plage Nord, sur la gestion particulièrement injuste, provocante et inégalitaire du Personnel ou sur l’évolution urbaine de Mimizan.

La caricature est au pouvoir. Monsieur le Maire qualifie les 20 dernières années de torpeur et d’endormissement pour Mimizan. Si au bout de deux ans il en est à masquer son immobilisme et son absence de projets par une argumentation  éculée de campagne électorale, cela démontre bien que l’imagination et l’intelligence ne sont pas au pouvoir. L’arrivée de son directeur de cabinet lui a donné un ton agressif et hargneux mais pas plus de capacité à entreprendre. Tant à la mairie qu’à la Communauté de communes il veut museler, ligoter une expression différente de la sienne. Qu’il soit assuré d’une chose, en agissant de la sorte il cristallise les mécontentements et renforce les volontés à se rassembler et à agir de concert.

Dernier commentaire

  • une mimizanaise
    7 août 2010 at 23 h 39 min

    Il est clair que jusqu’à maintenant les élus de la majorité brillaient par leur incompétence et leur soif de pouvoir, un pantin manipulé par deux incompétents détéstés de tous. Aujourd’hui guidés
    et buvants les parles de np, ils ont appris l’autoritarisme, l’agressivité remplace l’écoute qu’ils prônaient pendant leur campagne, où cela les ménera, je crois que eux même ne le savent pas.
    Ils ont trouvé un guide, mais un troupeau de moutons, on en fait ce qu’on veut.