Mimizan avenir

Discours de lancement de campagne de Xavier Fortinon

Discours de lancement de campagne de Xavier Fortinon

Tenu le 17 janvier 2014 à la salle du Forum à Mimizan devant 450 personnes.

Merci tout d’abord d’avoir répondu en masse à notre invitation. Cela témoigne au minimum qu’elle répondait à une attente. C’est donc un signe d’encouragement que vous nous adressez. Quand on commence une campagne électorale, il est bon de vérifier que l’on est en phase avec la population que l’on se propose de représenter.

Alain Ringeval et Marie-France Delest, que je remercie sincèrement pour la qualité de leur prestation, vous ont à la fois présenté l’action menée par l’association et les membres de la liste Mimizan Avenir que j’ai le plaisir de conduire. Ils sont à mes côtés depuis plusieurs années. Il y a plus de 40 ans que nous nous connaissons et nous partageons la même passion pour Mimizan. Avec des parcours certes différents, nous avons fait le choix d’y construire notre vie familiale, professionnelle.

Un engagement mimizannais

Je ne m’étendrai pas outre mesure sur mon parcours. Mimizannais de naissance, je vis dans cette commune depuis 51 ans sans discontinuer. Issu d’une famille locale, mes parents ont tous les deux travaillé dans l’industrie du bois, je suis aujourd’hui marié et père d’un garçon de 16 ans, actuellement en seconde au lycée de Parentis.

J’ai un fort penchant pour la chose publique. Je suis tombé dedans tout petit, car j’ai eu la chance d’être éduqué par des personnes qui m’ont fait comprendre l’importance de l’engagement, des convictions, de l’homme au cœur de l’action publique, la force des valeurs de la République. Le tout en m’inculquant ce qui doit guider tout jugement et prise de décisions : le sens des nuances.  J’ai donc fait le choix, dès l’âge de 18 ans, de militer au parti socialiste, que je n’ai jamais quitté depuis. Car c’est un autre trait de ma personnalité que la fidélité, autant aux valeurs et aux idées qu’aux personnes qui les portent.

Dès l’âge de 27 ans, en 1989, et durant 19 ans, j’ai exercé des fonctions municipales aux côtés de Jean Bourden, dans les domaines des finances et de l’urbanisme. Je tenais particulièrement à le saluer ce soir, tout en vous transmettant ses excuses pour son absence. Car si j’ai fait le parcours qui est le mien à votre service, c’est aussi et surtout grâce à lui. Je ne doute pas que le travail colossal et inlassable qu’il a fourni pour Mimizan, qui a été toute sa vie, sera reconnu à sa juste valeur.

J’ai, à ses côtés et à ceux de Jean Lamothe et de Jean-Marc Billac, respectivement maire de Saint-Paul et Pontenx, travaillé à la construction de l’intercommunalité dès 1991.

Intercommunalité

J’ai toujours plaisir à rappeler que Mimizan fut la première structure intercommunale à fiscalité propre du département des Landes. Aujourd’hui, la communauté de communes est l’échelon où nombre d’orientations et de décisions se prennent pour notre territoire en matière de développement économique, d’eau et d’assainissement, de gestion des rivières, du lac et du courant de Mimizan et de son embouchure, de culture avec l’école de musique, de sports avec la piscine, de liaisons douces avec le réseau de pistes cyclables, de routes avec près de 50% de gestion du réseau routier, d’aides à domicile pour le maintien à domicile des personnes âgées avec le CIAS… La liste est longue.

C’est devenu au fil des années un établissement public qui joue un rôle considérable dans la vie quotidienne des populations. J’accueille donc avec satisfaction le fait que, lors de ce scrutin, vous voterez à la fois pour les conseillers municipaux et pour les conseillers communautaires qui siègeront à la communauté de communes. Ces derniers seront donc élus au suffrage universel, ce qui est une première. Mimizan est représenté par 16 élus sur les 32 que compte le conseil communautaire.

actu_liste2

Plus de 450 personnes assistaient à la présentation de la liste “Mimizan Avenir” le 17 janvier salle du Forum

Pour revenir et conclure sur mon parcours professionnel, j’exerce actuellement des fonctions au centre de gestion des collectivités territoriales, qui est un organisme présent dans chaque département, chargé d’assister les collectivités territoriales dans la gestion de leur personnel.

Vous m’avez par ailleurs élu conseiller général depuis 2004, me renouvelant votre confiance en 2011. Au titre de ce mandat, je suis actuellement vice-président du Conseil général en charge du logement et des TIC. Je préside également l’OPAH 40, qui gère 7000 logements sociaux sur le département, et le syndicat de gestion des étangs landais littoraux (Géolandes).

Une liste à l’image de Mimizan

J’ai souhaité que chaque membre de la liste se livre à cet exercice difficile de la prise de parole en public pour se présenter à vous, afin que vous fassiez plus ample connaissance d’une part et que vous constatiez par vous-mêmes que cette liste est à votre image, qu’elle vous ressemble.

Ayant tous des parcours individuels et professionnels divers, issus de tous les secteurs de Mimizan, mélangeant allègrement actifs et retraités, avec une moyenne d’âge de 50 ans, nous nous sommes tous retrouvés sur un objectif simple : servir Mimizan. Car c’est notre ville et nous y sommes très attachés. Un certain nombre d’entre nous ont occupé des responsabilités municipales durant ces 25 dernières années, ce qui confère à cette liste une certaine expérience de la gestion municipale.

À ce titre, je souhaite remercier ceux qui m’ont accompagné durant ces six ans éprouvants en tant qu’élu de l’opposition et qui sont à mes côtés pour cette campagne. Cela témoigne au minimum que, même dans l’adversité, notre cohésion ne s’est pas fissurée. Bien au contraire, elle s’est renforcée. D’autres personnes sont venues nous rejoindre par le biais de l’association “Mimizan Avenir”, créée pour apporter une autre information que celle du magazine municipal “Vivre”. Plus récemment, d’autres personnes déterminées à ce que Mimizan prenne un nouvel élan, et prêtes à construire avec vous un avenir responsable, sont venues s’ajouter à cette liste déjà longue.

J’ai été par ailleurs été confronté à des choix douloureux. En effet, sollicité par de nombreux Mimizannais désireux d’intégrer cette équipe, je n’ai pu répondre positivement à tous. Après une déception bien compréhensible, j’espère qu’ils continueront la route avec nous, car je me suis engagé à les associer dans la campagne et après, si la victoire est au rendez-vous le 23 mars. Car l’action municipale nécessite beaucoup de bonnes volontés, élues ou non, pour assurer l’ensemble des missions dévolues à une commune.

Vous comprendrez donc que cette liste s’est construite quasiment tout au long de ces six ans ou presque qui viennent de s’écouler. Car, très vite, beaucoup de Mimizannais ont constaté que le chemin pris par l’actuelle majorité ne correspondait pas à l’idée qu’ils se faisaient de l’avenir de Mimizan. Durant ces six dernières années, nous avons consciencieusement, avec constance et assiduité, exercé une opposition qui s’est voulue constructive. Mais notre message n’a que très rarement reçu un écho favorable. Nous avons maintes fois alerté la majorité sur les ravages d’une politique dirigée exclusivement vers une partie de la population et du territoire, ce qui crée inévitablement des clivages entre les habitants. Mais la majorité est restée sourde à nos alertes. C’est une des raisons essentielles de notre engagement aujourd’hui dans cette campagne. Car nous voulons avant tout que Mimizan soit une ville qui vous ressemble et vous rassemble.

Pour une commune équilibrée

En effet, Mimizan est autant une station touristique qu’une commune industrielle. C’est une cité attractive pour les personnes en villégiature mais aussi capable d’offrir à sa population active un accès à un terrain pour construire ou un logement pour habiter.

Ce doit être une commune où le Bourg et la plage, le nord et le sud ne font qu’un, où la grande distribution et le commerce de proximité doivent concourir collectivement à une amélioration de l’offre aux habitants, sans mettre à mal les équilibres urbains. Qui permette à ses artisans de s’installer et d’exercer leurs activités dans de bonnes conditions, qui soit à l’écoute de son tissu associatif, qui donne à ses enfants et à ses jeunes les infrastructures indispensables à leur éducation et à leur épanouissement.

Une commune qui valorise son patrimoine naturel, charme de son cadre de vie et source principale de son développement, son patrimoine foncier et immobilier, plutôt que de les dilapider et de les remettre systématiquement dans les mains de promoteurs immobiliers qui défigurent la ville à leur seul profit.

Ce doit être une commune qui met en valeur son patrimoine historique et culturel, car elle est fière de son histoire, qui donne à son riche tissu sportif des infrastructures dignes de ce nom plutôt que de construire des chimères totalement hors de propos et dangereuses pour les finances communales.

Une ville où la culture est un vecteur de lien social et d’ouverture aux autres, et non une simple variable d’ajustement, une ville où les personnes âgées sont accompagnées et où la solidarité intergénérationnelle s’exerce à plein. Une commune où les services municipaux sont respectés, valorisés et mis à la disposition de l’ensemble des Mimizannais, au service de l’intérêt général.

Ce doit être tout simplement une commune où tout le monde se sente bien, où chacun a sa place, et où il fait bon vivre.

Rencontres

Je ne vais pas ce soir décliner le programme qui viendra illustrer ce que je viens de vous exposer, cela viendra durant la campagne. Depuis la fin de l’année, nous avons entamé de nombreuses consultations auprès des acteurs locaux qui font toute la richesse de la vie mimizannaise. Nous rencontrons les associations de toutes natures, les acteurs économiques, les salariés des entreprises importantes de Mimizan y compris les représentants des divers services municipaux, les grandes enseignes commerciales, le secteur immobilier et bancaire, les services sociaux et Pôle Emploi, les acteurs de l’hébergement touristique. La liste n’est pas exhaustive mais est là pour démontrer qu’avant de faire des propositions, nous avons la volonté de nous rapprocher et de nous imprégner du tissu local.

Nous irons par la suite au devant de la population en ouvrant un local de campagne qui sera situé à l’angle de l’avenue de la Gare et de la rue du Théâtre, face à la mairie, et qui sera inauguré le 8 février. Il vous permettra de venir nous interpeller et nous espérons que vous viendrez nombreux aux permanences que nous tiendrons. Nous irons au plus près des habitants en organisant des rencontres dans tous les quartiers. Dès ce soir nous ouvrons un blog de campagne (www.xavierfortinon2014.fr), un profil facebook et un compte twitter, pour que vous puissiez suivre notre action et découvrir notre programme quand il sera mis en ligne, nous adresser vos avis et vos interrogations de quelque nature qu’ils soient.

Nous sommes mobilisés pour la réussite de Mimizan et nous souhaitons que notre enthousiasme vous  mobilise à votre tour, pour qu’ensemble nous construisions un avenir responsable pour Mimizan, qui mérite mieux que les six ans qui s’achèvent.

Que l’année 2014 soit une année de victoire pour la commune que nous portons haut dans nos cœurs.

Dernier commentaire

  • cami janine et jacques
    9 février 2014 at 10 h 34 min Répondre

    Dommage , nous n’avons rien su .Résidants de 6 ans à 2 kms du bourg . Rien ne filtre . Merci pour la permanence , tout ce que nous avons reçu boite à lettre hier 8/02 , liste Plantier . Bien cordialement . Si vous pouviez mettre lieu et date réunion publique sur votre site , ce serait super . Merci

    • Mimizan Avenir
      9 février 2014 at 12 h 48 min Répondre

      Merci pour vos remarques. Nous avons lancé notre campagne le 17 janvier au Forum avec la présentation de notre liste qui est détaillée sur le site à la rubrique Mimizan Avenir.
      Depuis la fin de l’année 2013, nous avons fait le choix de rencontrer les acteurs principaux de la vie locale (associations, entreprises, professions libérales, délégués du personnel d’entreprises ou administrations importantes de Mimizan) afin de peaufiner nos propositions pour les 6 ans qui viennent. Dès le mois de février, nous irons au plus près de la population dans des réunions de quartier dont les lieux sont en train d’être finalisés, puis nous ferons des réunions publiques dont les dates et les lieux sont déjà programmés. Vous les trouverez sur le site à la rubrique “Agenda”.
      Pour le secteur du bourg, elle aura lieu le 21 mars à 19 h au Forum. Vous pourrez participer à toutes ces rencontres selon vos disponibilités ou venir au local de campagne dont les permanences sont affichées sur le site en page d’accueil.
      Nous vous recevrons avec plaisir et répondrons à vos questions.
      Cordialement. Xavier Fortinon

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.