Mimizan avenir

Gestion des campings : des choix réfléchis site par site

Gestion des campings : des choix réfléchis site par site

Voici la prochaine tribune des élus de l’opposition qui sera publiée dans le « M », le magazine de la mairie de Mimizan.

Mercredi 15 juillet : la saison estivale apporte son flot de visiteurs dans la station. Le soleil et la chaleur sont au rendez-vous. Les acteurs du tourisme sont sur le pont pour leur offrir la meilleure image de Mimizan. Les réservations promettent une bonne fréquentation.

Destination familiale
Notre destination, familiale, s’appuie sur ses atouts naturels déclinés en différents produits touristiques, afin de proposer une offre, la plus diversifiée possible. Nous devons – au niveau institutionnel –, être garants de la collaboration des acteurs et jouer notre rôle, quand nous sommes en position de professionnels, comme c’est le cas pour la gestion des campings municipaux.
La mairie s’orienterait vers une délégation de cette gestion à des opérateurs privés. Nous tenons à la mettre en garde contre ce désengagement qui lui ferait perdre une place importante dans l’orientation de la politique touristique de Mimizan. Car en contrôlant la gestion, on définit la cible de clientèle, on maîtrise les relations entre le camping et l’économie locale. De plus, on gère la question des emplois saisonniers très importants pour la population locale.

Gestion stratégique et professionnelle
L’argument généralement avancé pour confier la gestion à un opérateur privé : l’incapacité que la commune aurait à investir pour offrir un camping à la hauteur des attentes des touristes. Autant nous pouvons le partager pour le camping du Lac – qui, compte tenu des contraintes règlementaires qui pèsent sur lui, n’a pas fait l’objet d’investissements importants depuis de nombreuses années, le mettant dans une situation financière difficile –, autant nous nous inscrivons en faux pour le camping municipal de la Plage. Cet équipement stratégique pour notre politique touristique doit garder son statut municipal et nous avons les capacités de poursuivre sa modernisation et son adaptation. Les résultats financiers permettent de mener une politique d’investissement à la hauteur de la demande des visiteurs.

Unis pour le développement touristique
Pour le camping du Lac, la communauté de communes de Mimizan, de concert avec le maire de la commune, mène une action auprès des services de l’État afin de définir un véritable projet de développement de ce camping et du site de Cap Ariou. Il est primordial d’apporter une offre d’hébergement de qualité à ce dernier afin de le valoriser et de proposer une véritable destination touristique avec des activités nautiques, golfiques, de randonnées et de découverte de ce milieu assez unique. Si nous parvenons à enfin nous faire entendre, à la différence du camping de la Plage, pour ce site nous aurons besoin d’un investisseur privé pour mener à bien le projet, un opérateur qui aura la connaissance des sites classés comme celui-ci nécessitant une très grande sensibilité à l’environnement.

La commune est un acteur essentiel de la politique touristique. Elle doit assumer ses responsabilités et faire des choix en fonction de l’intérêt général à long terme. Elle peut être amenée à prendre des décisions différentes selon les situations. Nous n’avons pas de position dogmatique en la matière. Nous espérons qu’il en sera de même pour la majorité.

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.