Mimizan avenir

MIMIZAN-AVENIR: LE PROJET DE VIE (6)

MIMIZAN-AVENIR: LE PROJET DE VIE (6)

Action sociale : sécurité à la personne (Xavier Fortinon)

Nous avons vu évoluer les missions de la collectivité et de la police municipale. Pour quelles raisons ? Pression publique ? Aujourd’hui, les policiers municipaux sont des adjoints de la gendarmerie. Pour nous, ils ne doivent pas  se concentrer sur la seule « distribution » de PV.

 

Certaines missions ne sont plus suffisamment remplies et doivent être amplifiées :

-vigilance pour éduquer à la sécurité, pour exercer une présence de prévention, pour sécuriser les personnes isolées (entre autres),

-travail en relation avec l’urbanisme, médiation avec la population estivale, partenariat avec les services de secours, participation à des CLS (contrats locaux de sécurité),

-travail avec les services sociaux, prévention dans le cadre du PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté dans les écoles et collèges) .

On pourrait également élargir leur  champ d’intervention à la Communauté de Communes dans le cadre d’actions éducatives.

 

Remarques/Questions/Réponses

 

Remarque : La circulation est devenue trop importante avenue des Castors. Les gendarmes couchés et les feux provoquent des détours. On utilise des voies non prévues pour ça. Certains sont très bruyants. 

Il faudra anticiper ces agissements dans l’aménagement urbain.

Q : Apparemment, certains policiers municipaux souhaitent avoir des armes à feu ?

 

R : C’est une revendication de leurs syndicats. Il faut savoir y résister !

 

Remarque : Le rôle de la police municipale devra être clairement défini par les équipes en 2014.

 

Papeteries de Gascogne (Gilbert Badet)

Le groupe est toujours endetté. Deux audits (un audit financier, un audit de stratégie industrielle)  sur toutes les structures sont en cours. Entre le 15 novembre et le 15 décembre, on aura les résultats et des décisions seront prises.
Les salaires sont payés, les fournisseurs en partie…

Le dialogue existe entre direction et salariés.

On attend surtout la décision des banques. Elles demandent la cession de la branche Laminates.

Les branches papier et sac ne sont pas les plus en difficulté…

 

Questions/réponses

 

Q : Qu’a donné la venue du ministre de l’agriculture ?

 

R : Il y a un problème général sur la filière bois, un problème de marché au niveau du pin maritime (décoration, lambris, palettes…). Le ministre venait pour l’actualisation du plan chablis. Il rajoute 6O millions d’euros.

Le CIRI (Comité interministériel de restructuration industrielle) gère depuis Bercy les problèmes des entreprises comme le groupe Gascogne (environ 2000 salariés). Il a sauvé le groupe en juillet par la négociation.

Enfin, des personnes se sont rapprochées sur le projet de chaudière biomasse.

Dernier commentaire

  • Jean Luc Brustis
    1 décembre 2012 at 18 h 44 min

    Concernant la sécurité routière, deux réflexions :
    – tout d’abord, je trouve que la police municipale brille par son absence pour sécuriser la zone de travaux sur la place Poussade au moment des entrées et sorties de classe (chacun se débrouille
    pour se faufiler entre les trous, les machines, les voitures… et ne parlons pas du vendredi jour de marché !
    – je rejoins la remarque faite sur la rue des Castors mais je la transpose avenue de Vigon sur laquelle passe nombre de cyclistes et piétons (collège, zone commerciale) avec des camions et des
    automobilistes oubliant qu’il s’agit d’une zone urbaine à 50kms/h. Cette avenue nécessaiterait un aménagement mais la question d’un contournement ne doit-elle pas être évoquée à nouveau ?

  • Mimizan-Avenir
    2 décembre 2012 at 23 h 35 min

    Le contournement est un projet qui est inscrit au POS, mais qui ne fait
    pas actuellement consensus sur son tracé.
    Par ailleurs le coût d’un tel ouvrage, compte tenu des finances des
    collectivités et de l’opposition de Gascogne quant à son débouché
    constituent des obstacles importants pour sa réalisation prochaine.
    Des aménagement de sécurisation des usagers pourraient par contre être
    étudiés sur l’avenue de vigon qui constitue un axe passant très important