Mimizan avenir

NOUS VIVONS UNE EPOQUE FORMIDABLE

NOUS VIVONS UNE EPOQUE FORMIDABLE

Article communiqué au Maire le 10 août pour une parution début septembre dans le bulletin municipal Vivre à Mimizan.

  

Au moment d’écrire notre tribune pour « Vivre à Mimizan » nous nous sommes interrogés sur l’intérêt de l’exercice tant les coups récents portés à l’expression de l’opposition dans cette commune furent bas et petits à l’image de la gestion actuelle. Mais les manifestations de mécontentement tant des mimizannais que des nombreux touristes nous invitent à persévérer pour faire entendre une autre voix que le discours officiel.

Sachant que notre parole est inaudible dans ce bulletin à cause de la mesquinerie utilisée pour nous reléguer dans des espaces improbables pour la parole des élus certes minoritaires mais représentant prés d’un électeur mimizannais sur deux, nous avons fait le choix depuis près d’un an d’ouvrir un blog intitulé « Mimizan Avenir » accessible sur internet a l’adresse http://mimizan-avenir.over-blog.com. Cet outil d’expression est à la disposition de tous, n’hésitez pas à nous faire part de vos réactions, de vos témoignages, de vos commentaires.

 

Désinformation comme mode d’expression

 

Dans son précédent éditorial Monsieur Plantier Maire de Mimizan réécrivait l’histoire de notre cité en s’exprimant ainsi « une certaine léthargie des 20 dernières années…, après tant d’années d’immobilisme, le mouvement est de retour. » Que de démagogie et de désinformation.

Seraient-ce les gesticulations préparatoires à la saison transformant Mimizan Plage Nord en un vaste jeu de pistes qui constitueraient le mouvement pour Monsieur le Maire ?

Pour la léthargie nous nous tenons à la disposition des élus majoritaires pour en débattre contradictoirement devant le public afin que chaque mimizannais puisse se faire sa propre opinion et nous pouvons rajouter dans le débat les deux années qui viennent de s’écouler. Nous sommes prêts à supporter la comparaison.

Il faudrait que Monsieur Plantier endosse enfin les habits du Maire et quitte ceux du candidat en campagne.

 

Déplacement du marché : Erreur manifeste

 mai-juin-juillet-2010-068.JPG

Toujours dans le dernier numéro de « Vivre à Mimizan » nous lisions au sujet de la Plage Nord « c’est dans une optique de sécurisation et de valorisation que les projets d’aménagement ont été pensés ». En termes de sécurité l’entrée de Mimizan Plage le jeudi matin est pourtant un réel contre sens ! Piétons au milieu de la circulation, forains débordant sur les voies de circulation, impossibilité de se croiser en voiture, envahissement du bois des arènes par les véhicules : le déplacement du marché hebdomadaire en plus d’une erreur commerciale et urbaine est insécurisé pour les usagers. Alors que l’on verbalise à tour de bras les véhicules n’ayant pas trouvé de stationnements dans le reste de Mimizan Plage on organise ce jour là le désordre le plus complet et on ferme les yeux inévitablement sur les infractions, que la municipalité par son dispositif aberrant, a elle  même générées. Et pendant ce temps là le cœur de ville de la Plage Nord est désertique !

 

mai-juin-juillet-2010-070.JPG 

Nous ne remettons pas en cause un certain nombre d’objectifs mais bien leur mise en œuvre. Nous émettons une fois de plus la demande d’un débat approfondi permettant la confrontation des expériences et des projets qui serait plus constructif que ces essais désastreux qui nuisent profondément à l’image de notre station.

Dernier commentaire

  • JLB
    13 août 2010 at 11 h 51 min

    Le récent édito du journal de la CCM vaut son pesant de cacahuètes… Notre « bon » maire en se lachant un peu plus en serait presque à faire l’éloge de ses prédécesseurs, reconnaissant le travail du
    district puis de la CCm en matière touristique. Heureusement qu’ils étaient immobiles (selon lui mais pas dans le même édito, comme quoi, on peut être maire et se contredire…)

  • ESQUERDO
    18 août 2010 at 18 h 52 min

    sur la gestion deM.Plantier,Maire de Mimizan,mon commentaire est le suivant: insuffisant,ne peut mieux faire.
    M.E.