Mimizan avenir

Et si on élevait le débat ?

Voici le dernier volet de la chronique de la lorgnette, suite au conseil municipal du 28 avril dernier. Où il est question de projets vagues sans plan, d’absence de réponse aux questions de l’opposition, de démocratie (sic) et de latrines…

28 avril 2016
18 h – 19 h 45

Dernier épisode : les projets  dont l’opposition n’a pas connaissance entière. Et s’abstiendra.

Point 4 de l’ordre du jour : il concerne la rénovation des bâtiments et équipements  municipaux pour une somme de 83 300€ HT. Le dossier détaillé a été déposé à la Préfecture pour obtention de subventions. Gilbert Badet demande des éclaircissements sur l’affectation des salles… un plan…

« Les projets n’ont pas à être présentés dans le détail. Celui-ci le sera quand nous aurons le résultat des études. Quand nous aurons les fonds, nous donnerons les plans. Et ça se passe comme ça dans d’autres endroits. »

Nous ne saurons pas où… Aucune information à nos élus ? Qu’à cela ne tienne. Le maire se rengorge : « Je suis pour la démocratie. »

« Que dans les paroles » répond Xavier Fortinon.

Nous avons donc un projet dont on ne sait s’il est finalisé. S’il l’est, pourquoi ne pas le divulguer in extenso ? S’il ne l’est pas, le montant global des travaux à effectuer aurait été calculé à la louche ?

Point 6, avec une parenthèse. Le poste de secours de Remember étant supprimé, puisque occupé par le Maeva, il n’y aura qu’un seul poste à la Garluche pour deux zones de baignade. A la question : « Un poste est-il suffisant ? » il sera répondu : « Oui, et cela permet d’économiser deux ou trois postes de Maîtres nageurs sauveteurs (MNS). »

A force d’économiser des ressources humaines et de vendre des ressources foncières, l’argent doit couler à flot dans les caisses de la mairie.

Mais revenons aux projets. Marie-France Delest  s’inquiète de l’avancée des travaux des toilettes. Seront-elles achevées en juin, alors que les touristes sont déjà là ? Nos élus n’ont rien vu du projet.

« On aurait aimé voir le projet car on suppose que vous savez déjà ce que vous allez faire. »

« On le montrera« , dit le maire.

« Quand il sera fini« , rétorque la conseillère.

« Si c’est ça qui vous passionne… »

Élevons le débat, M. le maire et citons Cicéron : « Omniae quae secundum sunt, aestimatione digna sunt« . Citation reprise par le grand Montaigne : « Tout ce qui est selon la nature est digne d’estime. »

Et on continuera à jouer à cache-cache avec le projet de la place des Ormes. 830 000€ HT. Début des travaux, en novembre. On ne connaît que des éléments financiers qui ne donnent pas de réelle visibilité sur le projet.

Christian Plantier parle d’un cabinet qui va travailler sur le projet. « Tous les élus y seront associés. »

Quant aux locaux vides de Weldom et les engagements pris par le propriétaire de l’enseigne pour trouver des substituts… nous n’en saurons rien.

La lorgnette a  étudié les réponses apportées par le maire et ses conseillers tout au long de cette séance. Elles sont au futur simple de l’indicatif. Le futur est toujours prometteur. Il peut être aussi menteur.
Arlette Bouigue

 

 

Dernier commentaire

  • DESTENAVES Jean Paul
    13 mai 2016 at 8 h 42 min Répondre

    2 commentaires sur le déplacement du poste de surveillance Nord à La Garluche :
    – la visibilité de la partie Nord de la plage des aîles et de la plage Nord est loin d’être optimale depuis les locaux du Maeva, à moins qu’il ne soit possible de déroger dans le cadre d’une réhabilitation des locaux actuels, et pour des raisons de sécurité, à l’alignement des constructions en front de mer
    – la plage nord bénéficie de 2 accès situés entre le parking Nord et la barrière du CEL. Dès lors que de tels chemins d’accès ont été créés et conduisent en conséquence à une fréquentation importante du public avérée et connue, l’autorité administrative compétente (Le Maire), a obligation de mettre en place les conditions nécessaires pour assurer la sécurité de ces publics.

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.