Mimizan avenir

Le petit bout de la lorgnette (I)

Le petit bout de la lorgnette (I)

Jeudi 27/10/2016

18 h-20 h

Atmosphère : indécence ordinaire

Le débat démocratique est un exercice peu prisé par la majorité. Un exemple supplémentaire ?

Point 5 de l’ordre du jour. Modifier la délégation du maire afin qu’il puisse augmenter jusqu’à 5 points au-dessus de l’inflation les tarifs des services municipaux (cantine, repas de l’EHPAD, droits de place sur les marchés…) sans consulter le conseil municipal. L’opposition demande un débat une fois l’an pour les fixer : c’est le rôle d’une assemblée délibérante que de débattre de la politique tarifaire. Les raisons invoquées pour cette extension de délégation laissent rêveur.

« L’objet n’est pas de cacher les choses. » Arnaud Bourdenx.

« Ce n’est pas un pouvoir abusif du maire. C’est pour rester light par rapport aux augmentations des tarifs, pour éviter des lourdeurs. » Christian Plantier.

La plus cocasse sera proférée par Stéphanie Castaing-Jamet : « C’est pour arrondir… On se retrouve avec des 88 après la virgule. »

Prière de ne pas rire et de croire en la parole du maire promettant un rendez-vous annuel dans le cadre du débat budgétaire, tout en votant le contraire.

 

La suite de la « lorgnette » sera publiée dans les prochains jours.

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.