Mimizan avenir

Propagande municipale

Propagande municipale

Voici la nouvelle tribune libre des élus de l’opposition à paraître dans le prochain numéro du M, le magazine d’informations municipales de Mimizan.

Quand une équipe municipale échoue dans le domaine de l’efficacité elle compense par un renfort voire une profusion d’actions de communication.

Mimizan en est un exemple frappant. La fréquence du magazine municipal est passée de trimestrielle à bimestrielle. Non que l’information y soit plus présente et que les évènements locaux justifieraient un tel déchainement de publications : on assiste à une volonté de combler le vide de l’action municipale par une mise en scène permanente des élus en manque de reconnaissance. En étant présents dans le journal, ils donnent ainsi l’impression aux administrés qu’ils s’investissent pour eux alors que nous ne vivons au quotidien que la vacuité de leur action.

Une commune à la traîne
Il ne suffit pas de répéter les choses plusieurs fois différemment voire parfois de façon identique pour faire croire que la ville bouge ou change. La réalité est tout autre. Notre commune s’installe durablement dans le peloton de queue des communes landaises. Une population qui ne se renouvelle pas, des jeunes actifs qui ne peuvent pas s’installer, un taux de chômage de plus de 17 % qui nous place dans les communes les plus en difficulté. Mais de cela on ne parle jamais. On préfère amuser la galerie avec une web TV (dernière trouvaille de nos élus aux frais des contribuables) où le premier magistrat est mis en lumière non par l’action qu’il mène, mais par ses participations diverses et variées aux festivités.

Serions-nous tombés dans la caricature de ces démocraties d’opérette où les informations diffusées ne consistent qu’à faire l’éloge des dirigeants et ne se résument qu’à présenter leurs activités quotidiennes qu’elles aient trait ou non à la vie locale ?

Communication caricaturale
Mais non contente de saturer l’espace médiatique local avec une communication infantilisante, la majorité juge que l’opposition doit être un peu plus muselée. Il est vrai que nous avons fait le choix d’informer la population sur les vraies décisions municipales qui démontrent la situation dégradée dans laquelle Mimizan se trouve. En conséquence, lors du dernier Conseil Municipal la majorité a décidé de s’octroyer une tribune politique sur le M.

A notre interpellation sur la disproportion existant entre eux, qui représentent un peu plus de la moitié des Mimizannais et nous, juste un peu moins, aucune réponse si ce n’est : «  il faut bien qu’on vous réponde ». Nous n’avions pas compris que les 19,5 pages (sur 20) dont dispose la majorité dans le M n’avaient pas pour objectif de mettre en lumière leur politique, pour qu’elle ait en plus besoin d’une tribune supplémentaire. De même, la web TV, dont il se murmure qu’elle n’a pas connu le succès escompté, est un modèle de désinformation. Sur quinze minutes, cinquante secondes sont généreusement accordées à l’opposition avec une mise en scène tellement grossière qu’elle en est risible.

Si cette municipalité souhaite tant informer la population, qu’elle filme alors les Conseils municipaux et organise sur sa web TV des débats sur les sujets d’actualités. Ainsi vous serez en prise avec la gestion de la ville.

 

 

Dernier commentaire

  • Moita martine
    11 octobre 2015 at 10 h 15 min Répondre

    Tout le contraire de Poissy où j’habite et où la communication est omniprésente et pluriquotidienne de par les réseaux sociaux déjà et très souvent la télévision locale Yvelines 1ère . Notre journal Le Pisciacais parait tous les 15 jrs et une large part y est laissée à l’opposition.

  • Delphine Arrouet
    12 octobre 2015 at 17 h 29 min Répondre

    Il est normal qu’une majorité en place n’obtienne pas (toujours) l’appuie des élus d’opposition. C’est ça la démocratie : avoir le droit d’avoir des opinions différentes basées sur des idéologies variées.

    Lorsque les projets sont correctement étudiés et fondés sur des raisons louables, il n’y a pas de raison de craindre les arguments de l’opposition. On peut les entendre et y répondre. A contrario, il est plus facile de faire l’autruche ou de museler l’opposition quand on sait que l’on marche sur des sables mouvants.

    Beaucoup de mimizannais ne voient que le haut des icebergs (une place toute neuve, des résidences qui se construisent …). L’équipe en place souhaite entretenir leurs illusions et pour cela, rien de mieux que de leur jeter de la poudre aux yeux avec les “médias” locaux. Si l’opposition donne tous les trucs et astuces de leurs tours de magie, il n’y aurait plus de spectacle.

    Mais la démocratie, ne serais-ce pas aussi laisser la possibilité à chacun de se faire sa propre opinion et ce en donnant accès à l’information ??

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.