Mimizan avenir

Réunion publique : des échanges fructueux

Réunion publique : des échanges fructueux

Vendredi 14 décembre, une centaine de personnes ont assisté à la deuxième réunion publique organisée par Mimizan Avenir, dans la salle Maurice Martin.

Trois sujets ont été abordés occasionnant de nombreuses interrogations de la part du public :

  1. Le contenu du dernier numéro de notre journal :

-l’éditorial consacré à notre rôle d’opposants à la politique menée par M. Plantier

-la frénésie immobilière avec, côté nord, la prochaine disparition de la colonie du Tarn-et- Garonne, côté sud, les pertes financières engendrées par un projet revu à la baisse pour respecter la loi littoral

-la politique culturelle dont le budget diminue de façon inquiétante (-40% en 4 ans)

-le démenti concernant le futur gestionnaire du casino

-les travaux de la rue Assolant-Lefèvre-et-Lotti dont les travaux sont régulièrement reportés

-la lorgnette, qui dépeint l’ambiance souvent délétère des conseils municipaux.

  1. Le Plan local d’urbanisme (PLU), acte fort de toute politique municipale :

-les enjeux d’un tel document qui détermine la future géographie de notre ville ainsi que sa sociologie

-les choix effectués par la municipalité qui néglige certains avis du commissaire-enquêteur et de la préfecture pour satisfaire ses propres intérêts

-ce PLU ne met pas en œuvre une inversion des difficultés démographiques que nous connaissons

-il ne favorise pas l’installation des actifs

-il ne contribue pas à réguler le marché immobilier.

  1. Les projets immobiliers :

-les circonstances de l’achat de la colonie auprès du département du Tarn-et-Garonne (+40% par rapport au prix recommandé par les Domaines)

-la vente du terrain, ainsi acquis, à un promoteur plutôt que d’en faire une réserve foncière pour un projet communal

-les dépenses induites par le projet privé qui consommeront largement le bénéfice de cette vente.

Des avis et des questions ont été émis à l’issue de ces présentations :

-le casino : des places de parking, pour qui ? Et si l’activité ne marche pas ?

-le PLU : secteur de Gombaut : le projet immobilier est situé sur une zone inondable, comment a-t-on pu valider ce projet ? Que reste-t-il comme terrains à urbaniser ? N’a-t-on pas consommé tous « nos bijoux de famille »?

-colonie du Tarn-et-Garonne :  légalité de la transaction, moralité de la démarche. Les élus du Tarn et Garonne n’envisagent-ils pas de déposer un recours ?

-projet immobilier côté sud : quel est son contenu final ?

-un nouveau dojo :  son utilité, son financement

-passerelle de Gombaut et tour du lac : où en est-on ?

-l’embouchure du courant : les attaques du maire dans le M, la réponse de la CCM

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.