Mimizan avenir

Salades, bobards et vidéos

Salades, bobards et vidéos

Les élus majoritaires ont une spécialité. Ressasser à l’infini via leurs divers médias : voilà ce que nous avons fait et ce que nous allons faire. Dans les M de novembre/décembre 2017, janvier/février 2018, ils dénombrent toujours les mêmes projets non encore finalisés…et jouent les Madame Sans Gêne pour s’attribuer certaines réalisations.

Devons-nous gober ce qui est écrit, dit, filmé ? Et nous croire informés par la surinformation dont ils usent et abusent. Difficile de démêler le vrai du faux…l’approximatif du précis.

Pourtant, il suffirait d’aller chercher les informations là où elles se trouvent. Appeler les très à la mode « fake news », de simples bobards et savoir les reconnaître. On va vous y aider.

Dans Le M de mi-mandat, on peut lire:

Page 10 :« La ville de Mimizan se désendette depuis plusieurs années et ses charges financières (intérêts et remboursement du capital) sont en baisse. Avec l’effort de maîtrise des dépenses, cela lui permet de dégager les ressources suffisantes pour financer la moitié des investissements.» On ne rit pas ! On ne parlera que des 4 millions et des poussières du casino. Des rentrées prévues sur des cessions de foncier qui n’ont toujours pas été réalisées…

Page 16 : « …sur l’emprise des Hournails, 24 logements de qualité…sont en cours d’achèvement. Ils seront livrés par la société Garona au printemps 2018.La société réalise cet ensemble immobilier pour le compte du bailleur social du département des Landes : XL Habitat patrimoine immobilier. » Mme Barantin- déléguée au logement- se félicite de son travail «  auprès des personnes qui souhaitent accéder à un logement dans le parc HLM. » Oubliant de préciser que la commune a vendu le terrain à Garona qui a vendu à XLHabitat le produit fini. L’opposition aurait préféré que sur la zone des Hournails- prétendue largement bénéficiaire- la commune fasse un geste sur ce terrain, en le cédant pour 1 euro symbolique ou en le vendant à un prix plus bas.

Page 33 :« Les travaux de rénovation urbaine conduits dans la station balnéaire, comme au bourg avec le lancement de la requalification de la place des Ormes ont transformé Mimizan. »Emploi  inapproprié du passé composé et Mme Leroux devra réviser la valeur des temps de l’Indicatif car l’emploi de ce temps suppose que la place des Ormes est achevée…Ce qui est loin d’être le cas.

Dans La M : Une maison de santé dont cette municipalité s’octroie toujours la construction. On rappellera donc qu’elle a été construite par la communauté de communes. Et tant mieux : vu le financement et le montage financier prévus par les élus majoritaires, ce bâtiment aurait été un casino-bis et une catastrophe supplémentaire pour les finances.

Et si vous n’êtes toujours pas convaincus, lisez les comptes rendus-neutres- des conseils municipaux, à votre disposition sur le site de la mairie. Vous y trouverez tout ce qui n’est pas écrit ou dit dans les médias de la majorité. Et ferez votre opinion.

Arlette Bouigue

 

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.