Mimizan avenir

Télévision versus vision

Télévision versus vision

Monsieur le maire lit sur un prompteur, dans une salle de scanner, les réponses aux questions que la Catherine Langeais de la M lui pose. Les cerveaux sont en ébullition pour discourir, pérorer sur la maison de santé. Le maire en parle comme s’il en était le réalisateur. Il ne mentionnera jamais la Communauté de communes, sauf en creux : « La maison de santé, que nous avons tant souhaitée, avance, malgré les retards du montage juridico-financier initial. » Pour celles et ceux qui n’auraient pas compris, elle a été mise en œuvre par la Communauté de communes et sera finalisée en mai 2017. Mais pas comme l’avait souhaité le maire, ou ceux qui le conseillent : un BEA (Bail emphytéotique administratif)… encore et toujours ! Notre Caliméro local n’est pas content. Il n’est jamais content… et carrément méchant, quand nos élus s’opposent à ses projets pharaoniques, promo pour les promoteurs, qui engrangent. Nos élus sont menteurs, ils freinent les projets… La majorité ne connaît que la rancœur, incapable de reconnaître le bien fondé des choix communautaires au point d’avoir mis des mois à céder le terrain pour la construction de la maison de santé. A qui, alors, incombe le retard ?

Comprenne qui voudra. Moi, je sais à qui je peux faire confiance. Je sais que je peux m’exprimer sans que l’on me dicte ce que je dois dire, penser.

Je sais que je signe mes articles, sans peur et… sans brioche ! « Quand tu lances la flèche de la vérité, trempe toujours la pointe dans du miel. » Proverbe arabe que je reprends à mon compte.

Arlette Bouigue

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.