Mimizan avenir

Un écho à la tribune

Un écho à la tribune

Certaines instances dirigeantes locales, nationales, mondiales font semblant d’entendre l’urgence climatique, n’entendent pas la juste colère de la jeunesse qui devrait «  aller manifester en Pologne » et ce, malgré les catastrophes écologiques successives qui déciment la nature et des êtres humains. Dans Courrier international (édition du 19-25 septembre 2019), Robert Templer écrit une Lettre aux futurs habitants des Maldives, avec cette terrible adresse : « Chers Maldiviens en exil. » C’est loin, les Maldives, n’est-ce pas ? Les îles Salomon ? On se dit : On a le temps avant que notre territoire disparaisse. On sera morts. Advienne que pourra !

Alors si- et surtout- tous ces climatosceptiques restent aveugles et sourds, et dans la posture morale, nous devons, individuellement et pas pour avoir bonne conscience, nous mobiliser. Pas seulement dans les gestes quotidiens…la douche à la place de la baignoire ; le vélo à la place de la voiture ; les énergies renouvelables à la place de la fée électricité…

Un territoire (et…un terroir) c’est ce qui nous permet de subsister, d’y vivre. Le protéger -afin de permettre aux générations futures d’en jouir- est l’affaire de tous et dès aujourd’hui.

Aux jeunes de comprendre qu’ils sont partie prenante et vivante dans ce défi.

A nous, les aînés, de les accompagner.

Aux politiques de concrétiser.

Arlette Bouigue

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.