Mimizan avenir

Le quartier des pêcheurs n’en finit pas d’alimenter la chronique.

Le quartier des pêcheurs n’en finit pas d’alimenter la chronique.

Dans le courant du printemps, Monsieur le Maire nous annonce que le Permis de Construire de la résidence du tourisme est caduque et que la commune va proposer au promoteur de racheter son terrain. Séance tenante, il convoque la SATEL (aménageur de la zone) en présence de l’indispensable et incontournable cabinet d’avocat GB2A pour aborder les conditions du rachat du terrain et de clôture de la Zone d’Aménagement Concerté, Monsieur le Maire allant jusqu’à évoquer une expropriation du promoteur s’il faisait des difficultés. Il écrit même au GIP littoral ( organisme gérant l’ensemble de la côte Aquitaine) en évoquant le Quartier des Pêcheurs comme futur site d’aménagement touristique à développer. On parle alors de « projet de marina ». Rendez vous compte, les mêmes qui avaient fait annuler le projet immobilier de résidence de tourisme en 2007 pour cause d’une densification trop importante envisageaient ni plus ni moins une défiguration complète du secteur sans se préoccuper des contraintes urbanistiques.

Mais dans le courant du mois de juin, les travaux de la résidence de tourisme débutent et la municipalité n’intervient pas pour les faire arrêter alors que l’on nous avait affirmé que le Permis était forclos. Le 5 août lors d’un Conseil Municipal, nous interrogeons Monsieur le Maire qui nous déclare sans se départir de son détachement habituel « le permis est valide, les services se sont trompés, le promoteur a bénéficié d’une prorogation supplémentaire ».

Encore un exemple de la manière de diriger notre commune, désinvolture, grandes déclarations, engagements à l’emporte pièce …. Et retraite piteuse en faisant porter la responsabilité de ses errements aux exécutants.

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.