Mimizan avenir

Chronique de la gestion municipale

Chronique de la gestion municipale

Gestion du personnel: Injuste et provocant

 

Monsieur Plantier, Maire de Mimizan et Monsieur  Plantier, Président de la Communauté de Communes ne seraient-elles pas les mêmes personnes ?

A en croire la différence de traitement qu’il fait entre le personnel de la communauté et celui de la commune, on peut tout à fait le croire ! En effet, des agents assurant les mêmes missions et ayant des grades équivalents, bénéficient d’un régime indemnitaire (primes) plus favorable à la communauté qu’à la commune. Nous partageons la colère revendicative du personnel communal, qui en débrayant d’une heure le vendredi 28 mai, a voulu exprimer sa désapprobation quant à cette injustice dont il est victime. Le président Plantier, a poussé l’impudeur jusqu’à tenir une réunion pour une nouvelle revalorisation du régime indemnitaire du personnel de la communauté  de communes, pendant le mouvement du personnel communal.

Et au sein même des établissements sous la responsabilité de la communauté de communes, les traitements sont différents. Que penser des agents du service aide à domicile qui exercent un métier psychologiquement et physiquement difficile auprès des personnes âgées qui n’ont pas bénéficié de la même revalorisation du régime indemnitaire alors que Monsieur Plantier est leur Président ?

 

Plage Nord : Mécontentement unanime

 

Pas une personne que l’on ne croise qui nous interpelle pour nous faire part de sa stupeur, de son mécontentement sur le plan de circulation de la plage nord. Les espaces dits piétonniers donnent l’image d’un Mimizan mort ! Les expériences de notre Professeur Tournesol local tournent au vinaigre, pour beaucoup de nos concitoyens. Mais là encore, les élus que nous sommes comptent pour quantité négligeable, nous n’avons jamais été associés à ces choix. Mais visiblement, à entendre certains des élus de la majorité en OFF, peu étaient réellement au courant.  Il est vrai le plan évolue quasi quotidiennement !

 

Gestion municipale : l’autocratie illustrée

 

L’équipe majoritaire dévoile jour après jour, décision après décision, sa méthode pour diriger les affaires communales. Absence totale d’écoute et de débat avec les parties prenantes qu’il s’agisse de sujets concernant le milieu associatif, le personnel, la population ou les projets structurants pour lesquels les élus de l’opposition sont exclus. De nombreux exemples viennent étayer cette affirmation.

Déplacement du marché hebdomadaire de la plage : aucune concertation avec les principaux concernés que sont les commerçants non sédentaires et la commission des marchés réunie a postériori après que l’annonce fut officialisée.

Plan de circulation de Mimizan Plage Nord : aucun débat en commissions d’urbanisme et de travaux, une simple information aux commerçants de la Plage. Les élus et le reste de la population ne doivent certainement pas être concernés.

Modification de la 4 voies à l’entrée de Mimizan Plage : le Conseil Général propriétaire de la voie n’est même pas informé.

Gestion du Personnel pour le moins inégalitaire, aucune réponse apportée à leur légitime revendication de justice, on les ignore.

Programme d’animations : sans qu’aucune présentation n’ait été faite devant les élus, on apprend sur les ondes de France Bleu les spectacles de l’été organisés par la municipalité. Les places sont à la vente sans qu’aucune décision du Conseil Municipal n’ait été prise.

Le Conseil Municipal, seulement deux réunions depuis le début de l’année …

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.