Mimizan avenir

Interview parue dans Sud-Ouest

Interview parue dans Sud-Ouest

1-Quelle appréciation portez-vous sur les premiers mois de la mandature ?

Les premiers mots qui me viennent sont consternation, immobilisme et inquiétude.

Consternation par la désorganisation qui règne, par l’absence de coordination entre les élus, par les dysfonctionnements constatés en permanence témoignant qu’ils n’ont toujours pas pris la mesure de leurs missions, par l’absence de consignes claires et  pour le moins contradictoires en direction des services municipaux. Cela contraste avec les écrits péremptoires dont ils ont inondé les foyers mimizannais avant les élections.

Immobilisme car depuis maintenant neuf mois qu’ils dirigent les affaires municipales aucun nouveau dossier n’a été initié. Nous nous félicitons tous les jours d’avoir voté le budget avant les élections car cela a permis à Mimizan et à ses habitants que certaines réalisations importantes se concrétisent. Néanmoins certains projets ont été abandonnés ou reportés ce qui dans une période de difficultés économiques ne contribue pas à soutenir l’activité du tissu local bien au contraire.

Inquiétude pour l’avenir de notre territoire car la majorité actuelle n’a toujours pas défini le projet qu’elle avait pour lui. Nos interrogations en conseil municipal sont ponctuées généralement par des silences éloquents et embarrassés. Durant la campagne électorale, ils avaient un avis sur tout, aujourd’hui ils n’ont plus rien à proposer pour l’avenir de Mimizan. Compte tenu du contexte actuel nous espérons une prise de conscience rapide et des propositions concrètes pour les prochains mois.

2-Dans quels domaines et par quels types d’action l’opposition peut-elle agir pour faire entendre ses propositions, voire infléchir la politique de la majorité ?

 

C’est difficile d’infléchir quelque chose d’inexistant. Dès le début du mandat et conformément à nos déclarations nous avons clairement affiché notre volonté de mener une opposition ferme mais constructive dans l’intérêt de Mimizan et de ses habitants. Néanmoins nos moyens d’intervention demeurent modestes et particulièrement dans les domaines essentiels du développement économique dans la mesure où une des premières décisions de l’actuelle majorité fut de nous exclure de la Communauté de communes collectivité compétente en la matière. Preuve d’une grande ouverture d’esprit pour une équipe élue sur le slogan de « gouverner autrement ».

Contrairement à la technique employée en son temps par l’association Mimizan + Authentique nous n’utiliserons pas la voie judiciaire quand on voit aujourd’hui dans quelle impasse se trouve Mimizan au quartier des pêcheurs et au parking sud.

En démocrates nous privilégierons le débat au sein du Conseil Municipal et tenterons de faire valoir nos analyses comme nous l’avons faits depuis le début de cette mandature (cf comptes rendus du conseil municipal).

 La précédente municipalité a préparé l’avenir de Mimizan par des réserves foncières importantes tant au bourg qu’à la plage permettant d’assurer un développement harmonieux de l’espace et  des débouchés tant touristiques qu’économiques. Nous veillerons à ce que ces atouts majeurs et quasiment uniques sur le littoral aquitain ne soient pas galvaudés mais valorisés pour le plus grand bénéfice des Mimizannais.

Dans la période de récession économique que connaît notre pays auquel notre territoire n’échappe pas, nous essaierons d’infléchir les choix budgétaires de 2009 afin que notre commune contribue à sa juste place à soutenir l’activité par une politique d’investissement volontariste sans pénaliser les contribuables locaux car la situation financière que nous avons léguée à l’actuelle majorité le permet sans problème.

 

 

3- Envisagez-vous, à l’exemple d’autres communes, la mise sur pied d’une structure d’écoute de l’opposition pour recueillir les attentes et suggestions de la population? 

 

Nous avons souhaité en accord avec l’ensemble des membres de la liste « ensemble à gauche pour Mimizan » observer une période de veille sans à priori pour laisser à la nouvelle majorité le soin de se mettre en place et définir sa vision pour Mimizan. Dans le même temps nous avons invité les Mimizannais à venir nous rencontrer lors de nos permanences tous les vendredis matins à la mairie de Mimizan ainsi qu’à assister aux séances du Conseil Municipal pour qu’ils se fassent leur propre avis sur les choix proposés.

Aujourd’hui après le constat de carences que nous faisons nous allons dans les prochaines semaines mettre en place tout un dispositif d’écoute mais aussi d’informations de la population .En effet à travers des rencontres individuelles d’une part mais aussi collectives à travers la tenue de réunions publiques  nous pourrons tout à la fois recueillir le sentiment des citoyens mais aussi leur expliquer nos positions et nos propositions pour le Mimizan de demain.


D’autre part avec l’ouverture d’un site internet les habitants pourront quotidiennement s’informer sur la gestion municipale et nous interpeler afin qu’un dialogue nourri puisse être instauré. Nous complèterons cette démarche autant que nécessaire par des bulletins d’information papier diffusés dans tous les foyers.

 

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.