Mimizan avenir

Action communale : fermeture de classes !

Action communale : fermeture de classes !

Les annonces de ces derniers jours faites par l’Inspection académique des Landes ne sont malheureusement pas bonnes : fermeture d’une classe au collège et fermeture d’une classe de maternelle à l’école du bourg.

Certes c’est une conséquence de la politique actuelle du gouvernement basée sur une gestion purement comptable du secteur de l’Education, mais pas seulement !

En effet, la responsabilité de ces différentes fermetures est aussi le fait de décisions que vous prenez, vous, élus majoritaires.

Vous avez choisi de mener une politique de développement des résidences de tourisme et résidences secondaires au détriment des résidences principales.

La commune- disposant d’un foncier important- se comporte comme une agence immobilière en vendant aux plus offrants sans même s’assurer des projets immobiliers qui seraient réalisés. Est-ce bien son rôle ? Ne doit-elle pas plutôt avoir un rôle de régulateur ? Cette frénésie à tout vendre s’explique simplement pour financer vos mauvais choix d’investissement, pour financer l’augmentation de charges de fonctionnement de plus d’1 million d’euros en 5 ans que les recettes de fonctionnement ne compensent plus.

Votre politique foncière a pour conséquence de renchérir le prix du foncier et donc d’écarter nos jeunes actifs. Là encore, l’étude démographique publiée sur le journal Sud Ouest montre les méfaits de votre politique avec une diminution de la population, une anomalie pour les communes côtières, ainsi que son vieillissement. 

Le prix du mètre-carré s’envole, les jeunes couples partent à l’extérieur, les classes ferment : ce n’est pas très compliqué à comprendre.

Mais vous persistez dans votre logique, vous allez jusqu’à réduire avec les dispositions du Plan local d’urbanisme (PLU), la possibilité de construction de logements sociaux sur des secteurs de la commune et notamment sur le secteur de la plage. Monsieur le maire, les personnes modestes ne peuvent plus s’installer à la plage ? Je vous rappelle que 75% de la population française remplit les conditions pour l’obtention d’un logement social. Je vous rappelle que ce sont ces mêmes personnes que vous repoussez qui permettent de maintenir les effectifs dans les groupes scolaires.

Alors oui, nous sommes inquiets pour les années à venir pour le maintien de nos classes et la vie de notre commune.

Non à la fermeture de nos classes, oui pour une autre politique communale ! 

Frédéric Pomarez

 

 

 

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.