Mimizan avenir

Blogueurs sensibles s’abstenir

Blogueurs sensibles s’abstenir

 

La lorgnette va employer la méthode C. Plantier/ A. Bourdenx. Vous livrer son témoignage, après le conseil du 28 avril 2016. Mais pas tout de suite, pas trop vite.

Alors qu’elle détient, elle, tous les ressorts de cette séance. Elle va laisser des blancs, des questions/réponses en suspens, vous offrir des bulles de silence… vous faire attendre. Rassurez-vous, elle ne vous demandera pas, elle,  de voter sur du vide.

La lorgnette plaisante, bien sûr ! Elle n’utilise pas les procédés mesquins de ces messieurs et va vous livrer en quelques étapes, le compte-rendu d’une heure quarante-cinq de mascarade, de simulacre de démocratie où la parole est muselée. Ce qui a plané tout au long de la séance c’est : Taisez- vous, Fortinon et consorts. Nous sommes la majorité, vous êtes la minorité. Ce qui fera dire à Marie-France Delest, excédée  par tant de dédain, tant d’obstination à imposer une autorité d’opérette: « Vous attendez quoi de l’assemblée, qu’on la ferme et qu’on lève le doigt ? »

28/04/2016
18 h-19 h 45
Atmosphère : démocrates d’opérette  avec Ping-le maire et Pong- son « fidèle » premier adjoint.

Avant d’aborder l’ordre du jour, le maire lit la lettre de M. Garoni dont le groupe Garona s’est porté acquéreur  de nombreux lots à la ZAC des Hournails. Droit de réponse à la question de Xavier Fortinon sur la situation financière de l’entreprise (conseil municipal du 24/03/2016). Il s’agissait d’une question sur la santé du groupe, non d’une affirmation et encore moins d’une accusation. Or, dans la lettre, il y a un écart entre ce qu’a dit le conseiller de l’opposition et ce qui est écrit. Ce dernier veut rétablir la vérité. Dès les premiers échanges, l’agressivité du maire est palpable. Fin de non recevoir : « ça ne mérite aucun débat. » La réponse de l’entrepreneur ayant satisfait le maire, il ne veut pas écouter les explications du conseiller de l’opposition… minoritaire. « Ce n’est pas mon problème. »

« Vous vous occupez de quoi, vous, ici ? » lui lance Xavier Fortinon.

On attend toujours la réponse.

Pour un « mec célèbre » qui « prend les dossiers en main« , la question de Xavier Fortinon vaut, elle, débat. NON ?

Pour en savoir plus sur ce conseil… rendez-vous dans quelques jours. Vous ne serez pas déçus : la minorité a du répondant et obtenu même quelques satisfactions.

Arlette Bouigue

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.