Mimizan avenir

Casino…toujours

Casino…toujours

Il n’y a pas des élus qui défendent l’activité du casino et ceux qui travaillent à sa destruction.

Ces raisonnements manichéens tenus par la majorité pour masquer ses turpitudes ne convainquent plus personne. Tout le monde souhaite maintenir un casino à Mimizan et les emplois qui y sont attachés.

La différence fondamentale qui existe entre la majorité et l’opposition : les moyens pour y parvenir. Nous avons toujours défendu l’idée que le casino pouvait se développer sur son emplacement actuel et que de toute façon, ce n’est pas à la commune à investir dans un bâtiment neuf pour héberger cette activité.

 

Simple rappel historique 

  • Le développement du casino- avec la création de plus de vingt emplois- s’est fait au début des années 1990 ; la crise et la baisse de l’activité sont intervenues à partir de 2008. D’autre part, le casino qui jusqu’alors était une activité saisonnière, est devenu depuis une activité économique à l’année.
  • Pour le renouvellement de la Délégation de service public(DSP), nous avions soumis l’idée à Monsieur le maire que les propositions puissent se faire sur tout emplacement, afin de permettre d’avoir plus de réponses. Proposition, comme toutes les autres, balayée d’un revers de main sans même être examinée.

 

L’offre remise par la société CASIGIMI prévoit que dès 2020 l’exploitation ne se fera plus que sur 10 mois, et qu’éventuellement, elle pourra être réduite à sept mois si la fréquentation prévue n’est pas au rendez-vous.

Cerise sur le gâteau qui n’a bien sûr été évoquée dans aucun débat en Conseil municipal et encore moins à celui du 26 juillet : le nouvel investisseur a demandé une extension du parking de 100 places. Dans la mesure où c’est la commune qui garde la gestion des espaces extérieurs, c’est un coût supplémentaire de 300 000€ à sa charge exclusive. Cela va venir un peu plus dégrader les finances et la viabilité de cette opération.

Mais Monsieur le maire continuera à dire que cette opération ne coûtera pas un centime aux contribuables mimizannais.

 

Xavier Fortinon

 

 

 

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.