Mimizan avenir

Conseil municipal Acte III : Les vérités d’Arnaud

Conseil municipal Acte III : Les vérités d’Arnaud

J’adore la rubrique «  les vérités d’Arnaud » sur son site de campagne.

D’ailleurs, tout est dans le titre : Arnaud Bourdenx ne ment pas, il a juste plusieurs vérités.

Par exemple, lors de ce conseil municipal, il y avait ses vérités de début de réunion et ses vérités de fin de réunion.

En début de séance, Arnaud Bourdenx affirme ne pas être touché par la réunionite… Quand on voit le fonctionnement de la commission- travaux, on ne peut que lui donner raison. Par contre, dans certains cas, il peut être rattrapé par cette maladie. Quand la loi l’oblige à allouer aux associations leur budget au 1er avril, il explique en fin de séance que c’est compliqué parce qu’il doit réunir les commissions compétentes. Il semblerait donc que la réunionite ne soit une maladie qui ne le touche que lorsqu’il doit donner de l’argent aux associations !

À 18h10, il affirme qu’il n’y avait pas beaucoup de courageux pour sortir pendant le confinement. Apostrophé par Daniel Corbeaux à ce sujet : rétropédalage, il affirme n’avoir jamais dit ça. La séance ayant été filmée, il sera aisé de montrer qu’avec Arnaud Bourdenx, il y a toujours plusieurs vérités. Libre à chacun de choisir celle qui lui convient.

Du coup, est-ce qu’Arnaud Bourdenx a peur de montrer les comptes aux Mimizannais ? Ou au contraire pense- t-il que les Mimizannais ne sont pas assez courageux pour affronter la réalité des comptes de la municipalité ?

J’ai quand même bien aimé sa formule de conclusion et je vais lui rendre hommage en la lui resservant légèrement modifiée :

Les comptes du conseil départemental sont bons, je le sais ; les comptes de la communauté de commune sont bons, je le sais ; les comptes de la municipalité sont bons, je l’espère… mais pour être totalement rassurés sur ce point, ça sera comme pour connaître le montant exact des subventions aux associations, il faudra attendre après le second tour.

En attendant personne n’est obligé de lui faire un chèque en blanc !

Donc, le 28 juin mettons fin à cette mascarade et votons pour une véritable alternance avec Frédéric POMAREZ !

Daniel Large et Serge Courreyan

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.