Mimizan avenir

Coquille vide ?

Coquille vide ?

Le conseil municipal de ce jeudi 28 mai délibérait sur le vote d’un huitième adjoint. Rappel des faits. Lorsque Michèle Dulhoste s’est vu retirer ses délégations d’adjointe au maire le 12 février 2015, il a été voté que le conseil municipal resterait à 7 adjoints.

Lors de  la délibération de ce 28 mai, Daniel Corbeaux – qui s’est vu lui-aussi retirer ses délégations d’adjoint au conseil municipal du 25 mars – a pointé cette incohérence :« Au cours d’une réunion que nous avions eue entre adjoints dans votre bureau, M. le Maire, nous avions décidé de rester à 7. C’est la raison pour laquelle je voterai contre. »
Xavier Fortinon a également interpellé le maire : « Vous aviez réaffirmé, suite à une élection collégiale, rester à 7. Qu’est-ce qui a changé entre le 12 février et le 28 mai ? Quelle est la logique ? » Christian Plantier a répondu : « Nous avons pris le temps d’une réflexion sur la nécessité de revenir à 8, même si on avait pris la décision de passer à 7. On ne peut pas en dire plus, c’est notre décision. »
Marie-France Delest a évoqué un courriel adressé aux élus récemment leur indiquant les délégations des adjoints, et qui ne comprenait pas celles de ce huitième adjoint. Elle a donc demandé quelles seraient ses délégations. Le maire a répondu : « On n’est pas tenu de vous le dire. On va réfléchir. »
Le nombre d’adjoints a été fixé à 8. C’est Claire Leroux qui a été élue (18 voix, 2 voix pour Patricia Lamarque, 5 blancs et 4 contre).
Le but de cette nomination n’est pas – comme on pourrait le croire – de nommer un adjoint pour faire avancer la collectivité, puisqu’il est nommé sans délégation. Il s’agit donc d’une « coquille vide », expression employée par le maire pour Michèle Dulhoste, le 12 février dernier, après lui avoir retiré ces délégations.
Ne s’agit-il pas tout simplement de remercier ceux qui lui sont restés fidèles pendant la période de turbulences traversée par la majorité cet hiver ? Nous ne serions pas surpris que d’autres nominations rémunérées surviennent pour  renforcer l’adhésion de certains.

Marie-France Delest et Isabelle Wackenier

Dernier commentaire

  • tauzia alain
    1 juin 2015 at 10 h 33 min Répondre

    quelle est le montant de la rémunération d’un 8ème adjoint?
    combien peut-on nommer d’adjoint rémunéré à mimizan?

    • Mimizan Avenir
      2 juin 2015 at 10 h 20 min Répondre

      Le nombre d’adjoints est fixé par les textes de loi. Pour la ville de Mimizan, il est de 30 % au maximum du nombre des conseillers municipaux, donc 8. Leur rémunération obéit aussi aux textes de loi. Depuis le début de cette mandature, l’équipe municipale a fait le choix d’attribuer aux élus indemnisés le maximum de l’enveloppe que les textes permettent.

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.