Mimizan avenir

Démesure et précipitation : deux mauvaises conseillères financières

Démesure et précipitation : deux mauvaises conseillères financières

Le Skate Park de Mimizan plage a été lancé à grands renforts de communication, il y a deux ans. Présenté comme un équipement structurant- dont la taille semblait pour le moins inadaptée à notre bassin de population- sa vertu première devait faire de Mimizan un haut lieu de la glisse, au minimum national, et accueillir de  nombreux championnats et compétitions. Afin de renforcer l’offre de service, une restauration rapide et un lieu de dépannage pour les pratiquants de skate avaient été édifiés.

Force est de constater que si la fréquentation du jeune public est au rendez- vous sur les équipements sportifs, ce qui est somme toute rassurant au regard des investissements financiers qui ont été consentis, aucune manifestation n’a été organisée, et cette année, le local commercial est resté inoccupé. N’a-t-il pas trouvé son public ou sa fréquentation n’est-elle pas à la hauteur des attentes ? Quelle qu’en soit la raison, cet investissement financé par la commune s’avère inutile. Ne pourrait-on pas en débattre sereinement afin d’en tirer des enseignements ?

On peut toujours, dans le même secteur, s’interroger sur la stratégie menée en matière d’accueil des camping- cars. L’année dernière, des emplacements ont été construits le long de la route derrière le camping ; aujourd’hui, ils sont interdits au stationnement. Est-ce lié à la diminution par trois des recettes de stationnement des camping- cars depuis qu’ils ont été déplacés du Sud vers les Hournails?

Toujours est-il que c’est de l’argent public dépensé sans compter dans la précipitation, sans véritable réflexion, pour favoriser les intérêts de quelques investisseurs privés et non l’intérêt du plus grand nombre : la seule justification étant la désaffectation en urgence de l’ancienne aire à l’hélistation qui est aujourd’hui en déshérence. Cela nous rappelle les épisodes peu glorieux de Clochemerle*.

 

Xavier Fortinon

*Roman satirique de Gabriel Chevallier où il est question de la construction d’un urinoir près de l’église…et d’une réélection.

 

Dernier commentaire

  • Arlette Bouigue
    18 août 2018 at 19 h 55 min Répondre

    Nous attendons toujours de nombreux championnats et compétitions au Skate Park…Nous attendons toujours la Cité des sports-projet phare de la précédente mandature.Nous pensions aussi profiter de la balnéothérapie au Domaine des Dunes qui s’est révélée fort privée et fermée aux Mimizannais. Promesses de campagne électorale mensongères. »Le doute m’habite »,comme disait le cher Desproges. Et outre les mensonges…la majorité pourrait-elle répondre, de temps à autre, aux constats et aux questions de l’opposition?

  • Jean-Pierre Roques
    21 août 2018 at 10 h 30 min Répondre

    ..de l’opposition bien sûr, mais aussi (et même pourquoi pas en premier ?..) répondre aux questions des concitoyens … les réunions publiques , hors celles obligatoires n’existent pas.
    Quant à celles de quartiers, pour se donner bonne conscience et éviter les questions qui fâchent, elles ont dû s’enliser quelque part entre plage et bourg..

  • Serveto Yves
    21 août 2018 at 22 h 37 min Répondre

    Skate park….des perspectives et des promesses lors de l’inauguration….un peu plus d’un an après, les élus y viennent ils aussi souvent ? On peut se poser des questions :
    – l’investissement a t il été réfléchi ?
    – la fréquentation est elle au rendez-vous ? Des compétitions , des rencontres nationales et internationales comme promis
    – les jeunes ou utilisateurs ont ils vraiment souhaité cette structure à cet endroit ?
    Un peu plus de démocratie ou d’echanges dans des réunions de quartiers pour débattre et réfléchir ensemble : nous n’en serions pas la ?
    – mais surtout, cette structure a t elle sa place entre une aire de camping car, et un casino? Et on parlerait bientôt d’un complexe hôtelier ?
    Une fois de plus un dossier qui vient accentuer les inquiétudes sur l’etat Financier de la commune, son endettement, sa capacité d’autofinancement…..et de plus on sait combien il y a aussi d’autres priorites’pour les mimizanais : services de proximité, voirie, bon entretien des installations existantes !!!!!

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.