Mimizan avenir

Dérapages budgétaires

Dérapages budgétaires

Voici la tribune libre des élus de la liste Mimizan avenir parue dans le journal municipal Vivre à Mimizan (décembre 2014).

Lors du vote du budget de la commune le 29 avril dernier, Monsieur Plantier, maire de Mimizan, insistait lourdement sur les difficultés financières que connaissent les collectivités au vu des diminutions des dotations de l’État. La séance du conseil municipal du 23 octobre a démontré la déconnexion totale entre ses déclarations et les décisions prises par son équipe municipale.

1 100 000 €
C’est le montant de la facture de l’aménagement de la Garluche – soit une augmentation des crédits nécessaire pour faire face aux dépassements du coût des travaux avec pas moins de trois avenants pour plus de 130 000€ –, pour un résultat esthétique et fonctionnel pour le moins contestable. Le conseil municipal n’a été informé que le 23 octobre des décisions prises au printemps dernier, et ce, sans aucune explication.

500 000 €
Ce serait le coût estimé d’un Skate Park sur le site des Hournails. Le conseil municipal a été informé que la commune confierait une mission de maîtrise d’œuvre pour un montant de 25 000€. Un sujet jamais évoqué pour en déterminer l’urgence, l’opportunité et encore moins l’ampleur. Et une dépense qui, de plus, n’est pas inscrite au budget.

26 000 000 €
Ce sont les estimations du coût du projet de la Cité des Sports, dont les élus de l’opposition n’ont eu aucune réponse sur son contenu… et qui sera présenté par… le cabinet ! De plus – alors que lors de l’adoption du budget, Monsieur Corbeaux, adjoint aux finances, annonçait que compte tenu des études préalables insatisfaisantes sur ce projet la commune avait besoin de temps pour y voir plus clair –, ses crédits d’étude doivent être augmentés pour finaliser le dossier de consultation des entreprises et on apprend, à présent, que l’on n’attend plus que l’offre du seul groupement d’entreprises retenu dans des conditions contestables en 2013. C’est édifiant ! Entre les changements de stratégie, l’absence d’information du conseil municipal et la légèreté avec laquelle on distribue l’argent public pour une opération qui ne devait pas coûter un centime à la commune, le conseil municipal est considéré comme la cinquième roue du carrosse !

+ de 1 500 000€
C’est l’endettement sur l’année 2014 dû à l’augmentation du recours à l’emprunt pour financer ces augmentations de dépenses. Un chiffre en décalage avec celui annoncé lors du vote du budget. Sur ce seul exercice, l’endettement net de la collectivité (emprunt réalisé – capital remboursé) aura progressé de plus de 500 000 € !

Plusieurs dizaines de milliers d’euros
C’est ce que la municipalité a payé au maître d’œuvre du programme de la « maison des associations »… Alors que le candidat Plantier annonçait comme imminente et acquise la réalisation de cet équipement pour lequel le permis de construire était signé et affiché sur le futur site d’implantation, il y renonce aujourd’hui ! Après enquête auprès des associations, il s’avèrerait qu’il ne correspond pas à leurs attentes… Drôle de conception de la construction d’un projet et de la gestion des deniers des contribuables !

Nous sommes déjà bien loin des déclarations de campagne et de début de mandat affirmant que son équipe municipale avait tiré les enseignements des six années passées.

Dernier commentaire

  • couderc sylvie
    19 mai 2015 at 9 h 29 min Répondre

    bonjour,
    j’ai assisté hier à la réunion de quartier sise citée des tilleuls à Mimizan Bourg (je suis résidente avenue de Vigon)
    si l’initiative est bonne, j’ai été choquée par l’absence d’élus s’occupant des travaux, voirie, cadre de vie etc… (sans parler de Mr le Maire absent aussi). Je retiens de cette réunion le flou artistique systématique à chaque demande
    ou question soulevée par les riverains : absence de moyens financiers , certes la dotation du gouvernement diminue,
    certes les impôts locaux n’ont pas augmenté , mais que dire des projets pharaoniques tous situés à la plage :
    la garluche (vous en avez parlé) le skate-park (pour qui ? pour les touristes ? ou pour la population à l’année composée (d’après le bulletin municipal) par 50 % d’habitants de plus de 50 ans… J’arrête la liste qui serait trop longue et ne peut que me désoler de voir le peu de cas fait de la vie quotidienne des habitants mimizannais , l’absence de clarté concernant l’usage de leurs deniers, l’absence d’information (la date du prochain conseil municipal n’apparaît même pas sur le portail de la mairie…)
    je vous encourage dans votre démarche d’opposition et vous en remercie

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.