Mimizan avenir

Et elle lorgnait toujours

Et elle lorgnait toujours

Lors du dernier conseil municipal :

Un truc qui m’a marquée.

Quand l’opposition pose des questions, elle a des réponses. On ne renvoie pas aux calendes grecques ou à la saint Glinglin, comme du temps des sieurs Plantier et Bourdenx qui n’avaient jamais sous la main les chiffres, les dates, le bon dossier, la réponse tout simplement. Mais promettaient qu’un jour prochain, bien sûr… Enfin ! Vous connaissez la chanson, les fidèles du blog.

L’opposition eut donc des réponses sur la non-tenue du forum des associations, avec l’annonce d’une commission en novembre. Sur l’immobilisme, avec le rappel de ce qui fut fait durant la période estivale (l’aide aux commerçants, par exemple).

Un  autre truc qui m’a marquée.

C’est qu’après avoir lu sa diatribe, et entendu la réponse du maire, Mme Amestoy n’a pas riposté. Aurait-elle été en mal d’arguments, car convaincue ? Ou… et je n’ose le croire : a-t-elle lu un texte qu’elle n’a pas pensé, écrit ?

Au moment où j’écris ces mots, j’entends ceux de cette dame proférés à l’égard de la majorité actuelle : « malveillance » «  accusations diffamatoires ». Et  sagement, je me dis : bien sûr qu’elle a pensé, écrit son intervention.

Et elle a été convaincue. Je ne vois pas d’autre explication.

Arlette Bouigue

 

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.