Mimizan avenir

Evolution de la population: inverser la tendance

Evolution de la population: inverser la tendance

A lire prochainement sur Le M, la dernière tribune des élus de Mimizan Avenir:

 

Chaque fin d’année, l’INSEE produit des statistiques sur l’évolution démographique. Elles nous confirment les tendances enregistrées les années précédentes pour Mimizan.

 

Stagnation du nombre d’habitants

 

La population municipale reste en deçà des 7000 habitants. L’indice de vieillissement(155,1)-qui  dénombre la part des plus de 60 ans par rapport à celle des moins de 20 ans- est le double de la moyenne nationale(77) et 50% plus élevé que l’indice départemental (107).

Comment expliquer cette évolution qui peut s’avérer inquiétante pour le développement équilibré de notre ville ? D’autant que nous sommes la seule commune littorale d’importance dans cette situation.

 

Un vieillissement qui s’installe durablement

 

Alors que Mimizan présentait une baisse de sa population de 0,22% par an entre 2009 et  2014,  celle de  la  Communauté  de  communes  croissait  globalement  de  +0,37% par an, et celle de la Communauté de communes voisine des Grands Lacs de +2,81% par an sur la même période.

L’absence de  dynamique  démographique de  la  commune de  Mimizan  s’explique  par  la non mobilisation du foncier disponible à destination de la population permanente. Une partie des habitants, en recherche de terrains à  bâtir non disponibles sur la commune, s’est  déplacée vers les  lotissements nouvellement créés dans les villages limitrophes.

Mimizan apparaît donc comme un territoire  attractif pour des personnes relativement âgées. Les phénomènes en cours ne permettent pas d’assurer  un renouvellement de population par le solde naturel (différence entre le nombre de naissances et de décès), dont la valeur négative a tendance à  s’accentuer. À titre indicatif, sur 393 nouveaux arrivants entre 2007 et 2012, 224 sont des retraités, soit 57%.

 

Une population active en baisse sensible

 

Parallèlement, les effectifs scolaires sont en baisse ces 15 dernières années (564 élèves à la rentrée 2004, 506 en 2018). Ils témoignent d’un faible renouvellement de notre population active (2300 habitants) qui ne cesse de diminuer.

Avec près de 3300 emplois, Mimizan constitue un pôle d’emploi local. Or près de la moitié sont occupés par des actifs n’habitant pas la commune,  environ 1400 soit 45% des emplois offerts.

La construction de logements n’est pas toujours synonyme de croissance démographique. Alors qu’en 1975, Mimizan comptait 7500 habitants pour 3000 logements, la ville compte aujourd’hui moins de 7000 habitants pour 7500 logements, dont plus de la moitié sont des résidences secondaires.

 

Mimizan doit redevenir attractive pour les actifs

 

Cette situation devrait au minimum nous interpeller et sa prise de conscience nous inviter à mener des actions pour que notre commune devienne à nouveau attractive pour les actifs.

Deux axes d’intervention devraient s’imposer :

Étoffer l’offre en logements, pour en fluidifier le marché, qui reste relativement tendu et pour abaisser les coûts d’acquisition des primo-accédants.

Engager une diversification du parc de logements en proposant des solutions adaptées à chaque étape du parcours résidentiel des ménages, afin de permettre à davantage de jeunes couples et de familles de s’installer sur la commune.

En espérant que 2019 marque l’inversion salutaire de cette courbe démographique, les élus de Mimizan Avenir vous souhaitent une excellente année.

Les élus de Mimizan Avenir

 

 

 

 

 

Dernier commentaire

  • Jean-Pierre Roques
    29 décembre 2018 at 11 h 59 min Répondre

    Les derniers chiffres fournis par l’INSEE en ce mois de décembre font état d’une nouvelle baisse fin 2016, contrairement à toutes les communes côtières ..
    Malgré la construction de logements que l’on peut aisément constater, la population vivant en résidence principale diminue.
    Pourtant selon le bilan de mi-mandat communiqué en mai 2017 par nos élus , il a été attribué depuis 2011 des permis de construire pour 410 logements sur le site des Hournails.
    Selon la même source, et ce depuis 2013 il est précisé que sur 243 logements , 213 sont des résidences principales ..(où sont les résidents ..,?!)
    Après le recensement de 2019, pourrons nous enfin constater une évolution positive ?

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.