Mimizan avenir

Facebook, Twitter et compagnie

Facebook, Twitter et compagnie

L’émergence des réseaux sociaux dans les relations avec les citoyens modifie fondamentalement les modes d’information. Beaucoup s’en servent comme moyen d’agitation et de fabrique à polémiques. D’aucunes et d’aucuns, de tous bords, de toutes obédiences devraient réfléchir avant de partager et d’aimer…

Le débat d’idées est souvent relégué au fond des coursives. Chaque post se veut vindicatif – voire diffamatoire – espérant soulever l’ire des citoyens et on mesure son succès au nombre de vues ou de commentaires. Et on s’étonne après de la perte de confiance des citoyens envers les élus qui les représentent, quand ces derniers n’ont que le caniveau comme horizon. Quelle attitude adopter face à cette désinformation qui n’a pour objectif que de détourner les habitants des dossiers essentiels qui rythment leur quotidien ?

A Mimizan, cette stratégie est manifestement mise en oeuvre par les élus de l’opposition et leurs proches soutiens, pour faire diversion et mobiliser les yeux et les oreilles des Mimizannais et Mimizannaises sur autre chose que la situation financière déplorable de la commune dont ils sont les seuls responsables.

Face à cette attitude digne des cours de récréation, la démarche est claire : privilégier l’information incontestable et vérifiable plutôt que se lancer dans le bal des rumeurs et des fausses informations. Il ne sert à rien de s’épuiser et de consommer son énergie à vouloir démentir en permanence un tissu de contre-vérités qui ne cherchent qu’à nous éloigner de la mission première : rétablir la confiance et assainir
les finances.

La municipalité actuelle crée certainement de la frustration chez certains qui aimeraient qu’elle entre dans ce pugilat permanent où les seuls vainqueurs seraient le populisme et la dévalorisation de la parole publique. Sérénité et sens des nuances seront toujours préférables à la haine et la calomnie.

MIMIZAN AVENIR

Dernier commentaire

  • Bouigue Arlette
    10 avril 2021 at 20 h 18 min Répondre

    Répondre aux contempteurs, le plus souvent anonymes, de ces réseaux qui se veulent sociaux? C’est inutile.
    Expliquer posément que le débat démocratique se joue dans les face- à- face et non via des écrans qui ne reflètent rien ou juste de l’auto-satisfaction? Que l’on ne mesure pas sa notoriété, la pertinence de sa pensée à quelques « like »? C’est important. C’est ce que fait cet article.
    Se préoccuper de la situation financière de la commune? Voilà qui est intéressant. Je ne l’ai pas connu, mais Arthur Schopenhauer écrivait ceci:  » Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. »
    Vient un jour où toute vérité éclate.

  • Salvaire Olivier
    11 avril 2021 at 9 h 43 min Répondre

    Bonjour,
    Vous dites  « cette stratégie est manifestement mise en œuvre par les les élus de l’opposition «. Avez-vous la preuve de ce que vous écrivez ? Dans le cas contraire, c’est vous qui mentez et tentez d’agiter les foules.
    Merci de mesurer vos propos si vous voulez vraiment du calme , de la sérénité comme vous le prétendez.
    Olivier Salvaire

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.