Mimizan avenir

Finances communales : de mauvaises surprises en perspective

Finances communales : de mauvaises surprises en perspective

En 2008, aux dires de la Chambre régionale des comptes, les finances de la commune de Mimizan étaient saines et dégageaient des marges de manœuvre confortables pour envisager l’avenir.

6 ans après, nous n’avons pas la chance d’avoir un avis autorisé et objectif pour faire le diagnostic de la situation actuelle. Je ne vous cache pas que les éléments en notre possession ne sont pas de nature à nous rassurer.

Bien que la collectivité ait eu un niveau d’investissement réduit, quoique proclame M Plantier, en effet à peu près 50% de moins que lors du précédent mandat, son endettement ne s’est pas réduit et ses marges d’autofinancement ont fondu comme neige au soleil ; sans compter sur la diminution de notre actif, suite aux nombreuses ventes de patrimoine municipal à des conditions financières pour certaines ventes en dessous de leur prix d’acquisition.

Par ailleurs, Monsieur le Maire a lui-même pénalisé la commune en diminuant les recettes fiscales transférées de la communauté de communes ce qui nous met en difficulté pour faire face à nos dépenses courantes de fonctionnement. Il a pénalisé doublement le budget municipal par une gestion des ressources humaines aberrante (paiement d’un ingénieur pendant 5 ans à rester chez lui, déclassement de la DGS pendant son arrêt maladie pour recruter un agent déjà à la retraite, directeur de cabinet avec avantages dépassant le cadre légal, encadrement totalement inadapté à une commune de notre taille…) et l’appel à un cabinet d’avocats qui régente toutes les affaires communales avec des honoraires qui rien que sur l’année 2013 dépassent plusieurs centaines de milliers d’€, alors que, sur notre département, des organismes publics sont en capacité d’apporter des réponses juridiques pertinentes gratuitement.

Notre inquiétude est renforcée par un certain nombre d’ardoises qui vont surgir rapidement après les élections comme le déficit du Quartier des pêcheurs, la fin des travaux de ce même lieu que la collectivité doit au promoteur et qui ne sont toujours pas budgétés, le montant des travaux de la Garluche qui avait été inscrit en 2013 pour 500 000 € et dont les derniers éléments approcheraient les 1 200 000 € sans que le Conseil Municipal n’ait eu à débattre du sujet.

Pourquoi Monsieur le Maire n’organise-t-il pas le Débat d’Orientations Budgétaires avant les élections alors qu’il l’a tenu à la Communauté de communes avant les mêmes échéances ?

Les projections à 5 ans sont-elles si encombrantes pour être sorties du débat légitime auquel a droit la population mimizannaise ?

Quand on va au devant des électeurs, on leur doit toute la vérité.

Xavier Fortinon

Dernier commentaire

  • titou BARTHE
    9 mars 2014 at 21 h 03 min Répondre

    mon inquitude sur la somme de 1milon300 milles euros pour la garluche ,alors que la DIGUE SUD est a reconstruire .

  • Pilou
    10 mars 2014 at 11 h 16 min Répondre

    La digue est pris sur un budget de la communauté de communes, et la garluche sur un budget de la commune, renseignez vous avant de dire n’importe quoi !

    • Mimizan Avenir
      10 mars 2014 at 13 h 41 min Répondre

      Sur l’article lui même, il n’est fait nullement référence à la digue sud. Si il y a quelqu’un qui a confondu les intérêts de la commune et de la communauté de communes jusqu’ici, ce n’est certainement pas nous. Durant le mandat, la commune de Mimizan a dû régulariser à posteriori des procédures de marché illicites à cause de ce genre de confusions. D’autre part, comme vous êtes un lecteur assidu, vous aurez compris l’imbrication totale des budgets de la Commune et de la communauté de communes et le moins que l’on puisse dire en la matière, c’est que Monsieur Plantier Président de la communauté de communes a affaibli Monsieur Plantier Maire. D’où notre inquiétude…

  • Cailhoc
    13 mars 2014 at 21 h 27 min Répondre

    Ça y est…on prépare la suite dans le cas où on serait élu…
    Y’a plus d’argent, le vilain Plantier et toute son équipe a vidé les caisses, vite des impôts en augmentation mais « c’est pas notre faute hein..? C’est la faute à ceux d’avant » !
    Je pense tout à coup à la devise de Mimizan :  » que Dieu nous protège du chant du coq, de la queue de la baleine et du clocher de Mimizan »
    Mais j’ai envie d’y rajouter :  » et de la bande à Fortinon »…
    Ha, au fait, il me semble avoir lu quelque part que le terrain du quartier des pêcheurs avait été cédé en son temps pour l’Euro symbolique…mais c’est sûrement des bêtises…
    😉

    • Mimizan Avenir
      14 mars 2014 at 9 h 03 min Répondre

      Cher Cailhoc,
      De retour…
      C’est assez paradoxal comme commentaire.
      On vous présente la situation financière de la commune avec des éléments objectifs de nature à vous interpeller, votre seule réaction étant de dire que c’est une manœuvre pour préparer une augmentation d’impôts future.
      Vous avez l’air de vous intéresser à la vie municipale, allez au fond des choses plûtot que de rester sur l’écume que vous distille M Plantier sans aucun regard critique.
      Si vous ne voulez pas ouvrir les yeux c’est de votre propre responsabilité.
      Par contre, je le répète, quelle que soit la situation financière de la collectivité, nous n’augmenterons pas les taux d’imposition des ménages mimizannais. Et cela aussi, c’est écrit dans nos engagements, mais bizarrement, vous ne vous en faîtes pas l’écho.
      Pour un homme de mer comme vous, l’aveuglement quand la houle est forte n’est pas bon conseiller et l’échouage, voire pire, peut en être vite la conséquence.
      Vous avez encore quelques jours pour changer d’avis, mais s’il est vrai vous vous en tenez au chant de la sirène Plantier pour vous guider et conduire Mimizan, n’oubliez surtout pas votre balise de détresse car vous en aurez certainement besoin.
      PS: Pour le quartier des Pêcheurs, je constate que vous en êtes resté à des déclarations très anciennes de Mimizan Plus Authentique qui datent d’avant 2008. Il faudrait réactualiser vos références, vous avez une tendance pathologique à ne tendre qu’une de vos oreilles pour faire votre jugement. La réalité est bien différente, n’en déplaise à votre camp favori.

  • Cailhoc
    14 mars 2014 at 21 h 51 min Répondre

    Houla…les amis, il me semble sentir un peu d’agacement et même…d’agressivité dirais je.
    La corde sensible aurait elle été titillée..?
    Vous laissez entendre que la situation financière est critique et vous me dites que « quelle que soit la situation financière, nous n’augmenterons pas les impôts » , donc si vous dites cela, c’est que vous ne savez pas vraiment , non..?
    Il y a une chose qui me choque et j’espère ne pas être le seul, c’est que dans la quasi totalité de vos articles, vous ne savez rien dire sans dénigrer abondamment l’action de l’équipe en place et surtout celle du maire. A l’instar de vos chefs socialistes, ne pouvez vous rien faire sans systématiquement vous en prendre à l’autre camp..?
    Vous êtes prisonniers d’un parti politique et de son dogmatisme et je trouve cela déplorable. Occupez vous donc de ce que vous pouvez faire pour Mimizan et non de ce que Mimizan peut faire pour vous !!!
    En ce qui me concerne, je suis fier de n’appartenir à aucun parti et de me former mes opinions moi même sans qu’elles ne me soient dictées par personne.
    Vous n’avez pas en face des adversaires aux idées différentes qu’ils essaient de mettre en place pour le bien de leur commune a leurs yeux, non, vous, vous avez des ennemis qu’il faut absolument salir pour vaincre, c’est pitoyable.
    Il y a en tout cas deux choses que vous n’aurez jamais, c’est la dignité et la classe dont fait preuve notre maire actuel dans son absence d’attaques à votre égard…
    Quoi qu’ai fait M. Plantier, ou quoiqu’il envisage, c’est mauvais, c’est mal, c’est « l’intérêt personnel d’un petit nombre au détriment de tous »…toujours les excuses socialistes à la noix!
    Tout ce qui a été fait n’est pas bien,certes, mais tout n’est pas à jeter et tout ce qu’il y a en projet non plus, il y a du bon et du moins bon,ok et alors, vous devriez être les seuls a détenir la vérité ?
    Alors, n’allez pas vous imaginer que je cède au chant des sirènes comme vous dites et ne vous imaginez pas non plus que les mimizanais sont des dindons.
    En tout cas, moi je ne serai pas le dindon de votre farce, à bon entendeur…;)

    • Mimizan Avenir
      15 mars 2014 at 18 h 42 min Répondre

      Cher Cailhoc,
      C’est particulier que les personnes qui aient la dent dure comme vous qui vous permettez d’expliquer que nous sommes un danger pour la collectivité n’accepte pas en retour une réponse à la hauteur de leur invective.
      Contrairement à vous je n’ai d’adoration pour personne et encore moins d’ennemis. J’ai des concurrents et des convictions et j’ai surtout un projet pour Mimizan dont vous avez certainement pris connaissance.
      Ma seule préoccupation est de défendre vos intérêts et ceux de l’ensemble de la population. Je ne suis pas un partisan de la politique de l’autruche comme vous. Contrairement à ce que vous dites, je n’ai pas d’icône devant laquelle je me prosternerais.
      Toute la campagne menée l’est faite sur la base d’un projet que nous défendons et nous éclairons autant que faire se peut les Mimizannais sur notre perception du bilan de l’équipe actuelle, car jusqu’à preuve du contraire, c’est eux qui sont en place depuis six ans.
      Je pense que vous ne devez pas être non plus destinataire de la campagne délétère menée par cette équipe sortante, mais vous ne devez pas y être sensible dans la mesure où ce sont les mêmes insultes que vous proférez.
      C’est vrai de dire que quelqu’un est politicien, carriériste, qu’il ne sera pas disponible pour sa ville, qu’il n’a qu’une démarche intéressée, que sa liste est invalide, qu’il est imbu de sa personne, maintenant qu’il n’a aucune dignité, ce ne sont que des amicaux qualificatifs…
      Par contre, démontrer par le menu un certain nombre de faits objectifs prouvant des dégâts d’une gestion sur le fonctionnement quotidien de notre commune, c’est insultant pour une personne.
      Arrêtez ce cinéma et la victimisation d’une personne…
      Vous auriez du venir au Conseil Municipal de jeudi 23 mars et vous auriez constaté par vous même que nous sommes très loin dans nos propos de la réalité et de la vérité qui a dû sauter aux yeux des nombreux spectateurs présents…
      Mais pour revenir à la situation financière de la commune, je vous confirme qu’il n’y aura pas d’augmentation d’impôts, mais par contre, il faudrait que l’on arrête d’engager avant les élections des frais auxquels la commune sera condamnée à faire face.
      Croyez-vous normal que l’on signe un marché de 1,2 M € de travaux sans respecter les règles élémentaires du droit (rappel du Préfet) au mois de février ? Croyez-vous normal que l’on signe la DSP du Casino le 19 mars alors qu’il y a un recours gracieux en cours ? Mais je m’arrête là. Vous allez considérer que ce ne sont qu’insultes et attaques personnelles et non informations à portée à la connaissance de tous.
      Les Mimizannais seront en définitive seuls juges et je vous donne rendez-vous au soir des élections. Vous aurez alors certainement le courage de parler à découvert et non par pseudo. Mais c’est vrai, il y a ceux qui font face et ceux qui commente dans l’anonymat.
      Chacun sa conception de la franchise et du courage…
      Et je vous rassure, je ne souhaite surtout pas vous accommoder à n’importe qu’elle sauce ou farce et pour moi le débat municipal est loin d’être une plaisanterie et bien un débat sérieux qui ne devrait pas, comme vous avez tendance à le faire, être caricaturé.

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.