Mimizan avenir

Quand la gestion communale interroge

Quand la gestion communale interroge

Le journal Sud Ouest, cette semaine, ramène les Mimizannais à la réalité de la gestion communale qui méconnaît le contribuable . En effet, dans le titre de l’article on peut lire : « M. Le Préfet en appelle au juge administratif« . En ce début d’année, période de vœux, que doit-on en penser ?

Ou bien à mi-mandat, que penser ? Quelles réponses vont être apportées ?

Plus globalement, c’est un ensemble de dossiers dont il faut mesurer l’importance :

• projet de casino : préparation et anticipation des étapes du dossier, erreurs successives dans les procédures, décisions de justice, et au final recours à l’emprunt pour 4 060 000 €, soit plus de 550 € d’endettement supplémentaire par habitant.

• projet d’aménagement de l’héliport : erreurs de procédures, manque de lisibilité sur le projet, revu, recorrigé … Et suscitant toujours des interrogations.

•aménagements de voirie de ces dernières années : au motif de dynamiser et de réaménager, quels en sont les coûts au terme de ces opérations ?

• achats/ ventes : comment évolue le patrimoine communal, comment sont réinvestis les produits de cessions et pourquoi ?

• services de proximité, services à la population, évolution démographique, politique de logements, entretien et maintien des installations municipales existantes ; autant de points qu’il nous faut ne pas négliger, me semble-t-il !

 

Alors n’est- il pas venu le temps :

• de faire moins d’affichage,

• de réunir des commissions pour travailler sur les dossiers,

• de donner réellement le temps aux échanges pour préparer les décisions, les orientations.

Puis d’aller vers les habitants, en les associant, en les écoutant, en prenant conseil et appuis avisés….Il en va de la bonne gestion et du respect du contribuable ou de l’habitant local.

 

Yves Serveto

 

Dernier commentaire

  • DANTHEZ GERARD
    21 janvier 2018 at 15 h 05 min Répondre

    Pas beaucoup de réactions à ce fait divers. 2018 recommence comme s’est terminé 2017. Quand est ce que les Mimizanais vont prendre la mesure des réalités? Le réveil est quelque fois douloureux. Gédge

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.