Mimizan avenir

Hournails : une facture augmentée de 123 465 €

Hournails : une facture augmentée de 123 465 €

Lors du conseil municipal du 22 juin, la majorité municipale nous propose un protocole transactionnel pour la prise en compte de travaux supplémentaires pour la viabilisation de la première tranche de la ZAC des Hournails.

Un petit rappel s’impose :

Le marché de travaux est attribué en 2013 à l’entreprise SADE pour un montant de 292 264 € H.T. Cette attribution fait alors débat en commission d’appel d’offres car l’entreprise locale tout aussi qualifiée qui emploie 25 personnes, avait répondu à 257 000 € H.T.

Nous voici le 22 juin 2017, soit 4 ans après la réalisation des travaux avec une note supplémentaire de 123 465 €, ce qui fait une augmentation de plus de 42 % du montant initial des travaux.

Quatre années où personne n’a informé la commission d’appel d’offres ou commission des travaux, soit un déni le plus total des procédures des marchés publics.

D’où nos questions lors du conseil :

Pourquoi n’avoir jamais parlé de cette situation en commission ? Pas de réponse.

Qui a participé à ce projet transactionnel ? Visiblement la question dérange : pas d’élu dans la négociation mais seulement les techniciens de la maîtrise d’œuvre et de l’assistance à maîtrise, c’est-à-dire des personnes extérieures à la commune.

Ce qui est encore plus grave c’est qu’après la démonstration par la lecture de passages du cahier des charges régissant les travaux, des prestations nous soient imputées alors qu’elles étaient prévues initialement dans le marché.

Les élus de la majorité, bien qu’ayant reconnu leur incompétence technique, ont voté pour cette transaction à 123 465 €, sans proposer de vérifier les différents arguments avancés pour renégocier ce contrat.

Je rappelle que ce n’est pas votre argent que vous gérez mais de l’argent public, celui de nos impôts.

Que dans le cadre privé, vous, les élus, acceptiez une augmentation de 42 % de la facture des travaux sur votre maison, sans être au courant des travaux supplémentaires réalisés car c’est le maître d’œuvre qui a tout négocié avec l’artisan, c’est votre problème. En l’occurrence, il s’agit ici d’argent public : vous devez être exemplaires dans sa gestion et dans le cas présent, vous ne l’êtes pas.

Enfin, pour certains élus de la majorité : il est inutile de nous interpeller après le conseil pour nous dire qu’il y a des choses anormales sur les marchés publics. Il faut les signaler avec courage, en conseil.

Frédéric Pomarez

 

Dernier commentaire

  • l.d
    1 juillet 2017 at 14 h 01 min Répondre

    C est bien qu ils reconnaissent leur incompétence technique. …

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.