Mimizan avenir

Idées courtes

Idées courtes

« Il faut lutter contre les idées reçues. » La dernière tribune de la majorité dans le magazine M (« Idées reçues » en page 23 du numéro de septembre-octobre 2016) vaut son pesant de cacahuètes.

Employant un ton volontairement polémique et rabaissant de façon outrancière les réflexions et les contre-propositions des élus de Mimizan Avenir, la majorité municipale aux abois s’inquiète que les arguments frappés sous le sceau du bons sens ne viennent troubler la population locale.

Sinon, qu’est-ce qui justifierait ce brûlot ? A moins que l’équipe de M. Plantier ne commence à sentir l’impatience et la colère de ses administrés monter, alors qu’elle ne cesse de faire état d’une satisfaction générale de la population sur ses choix et sur ses réalisations ?

Face à cette agitation – jamais bonne conseillère et dont l’outrance témoigne d’une certaine fébrilité –, les élus de Mimizan Avenir continueront d’informer les Mimizannais des dérives de cette majorité avec force éléments factuels et preuves à l’appui (à la différence de la majorité qui affirme mais ne démontre jamais).

En espérant que cette majorité infléchisse son action pour le bien de tous et non pour la réussite de quelques-uns.

Xavier Fortinon

La majorité pointe du doigt des « projets municipaux […] souvent dévoyés sous le coup des rumeurs et des attaques [de l’opposition] qui n’ont pour seul objet que d’attiser les peurs et inquiéter nos concitoyens » (sic) : pour la place de la Garluche, retrouvez ici l’article que nous avons consacré à cet aménagement avec renvois aux comptes-rendus des conseils municipaux ; pour le casino, c’est à lire ici, ici ou encore ici ; les campings, « sujet brûlant » selon la majorité, c’est à (re)découvrir ici et ici. 

tribune-majorite-sept-2016

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.