Mimizan avenir

La foire au Forum

La foire au Forum

Suite à la pétition contre le déplacement de l’aire de camping- cars, le 12 avril dernier, le maire conviait les pétitionnaires pour présenter son projet et écouter les doléances de Mimizannais, directement impactés ou pas.

Une quarantaine de personnes. La municipalité est représentée par le Directeur général des services (DGS). Et en guest stars : le maire, l’adjoint à l’urbanisme, confortablement assis durant toute la réunion. Vidéos au programme mais pas de micro. Le DGS est aux manettes muni d’un joli pointeur laser qu’il promène sur des rues dont il ignore les noms. N’est pas Mimizannais qui veut.

L’absence de micro montre rapidement la vacuité et… l’intérêt de l’exercice : brouhaha, doux ronron, questions et réponses souvent inaudibles. On ne retient rien. Le plan com’ est parfait. Le DGS est plus coutumier à donner des ordres qu’à écouter et la pédagogie n’est pas sa tasse de thé. Chaque proposition, chaque conseil sont vite balayés. Ce qui importe c’est la validation du projet. On vous donne la parole, on vous permet de vous exprimer ! Vous ne voudriez tout de même pas être entendus !

Comme la voix fait défaut, intéressons-nous à l’image. Où l’on apprend successivement :

  • que ce projet a été mûri de longue date, quoi qu’en dise la majorité. On lit que la livraison de la tranche 3 était prévue pour le 28/02/2017.
  • que les rondins, qui doivent empêcher les camping-caristes de se garer, mesurent 8 cm de diamètre et que les stationnements stabilisés sont faits de géotextile et de calcaire.

Les esprits s’échauffent. « Vous allez faire les mêmes erreurs qu’à l’avenue de l’Océan ? » Le maire :  « Ce projet a été conçu par un cabinet d’experts. » Pourvu que ce ne soit pas le même !

Vient ensuite une question sur le déplacement de l’hélistation : « Vous avez l’aval de qui ? On va changer de gouvernement… et vous allez vous retrouver au gnouf ! » Bizarrement, le maire ne répond pas à cette perspective ! Mais il a l’aval du commandant de gendarmerie… Nouvelle question un peu plus tard. « La gendarmerie a-t-elle émis des réserves quant à la sécurité de l’hélistation avant d’avoir communication de votre projet ? » Petit « oui » du DGS précédé d’un blanc. On est prié de le croire !

Les réactions se font plus incisives : « Vous bétonnez tout ! » « Pourquoi avoir déjà coupé les arbres ? » Réponses évasives ou pas de réponse. Et la question qui tue : « Pourquoi tous les résidents du quartier n’ont-ils pas reçu l’invitation à la réunion ? » Rue des Pinsons, seuls 20 % environ ont eu la lettre, semble-t-il. Pas de réponse.

A tant de récriminations, une seule réponse du maire : « Les artisans et commerçants de Mimizan sont contents qu’on leur donne du travail » C’est vrai ! Il y avait même un Mimizannais heureux du départ des camping-caristes : « Moi je suis content que les camping-cars partent » a-t-il éructé. On ne connaîtra pas l’arrière-pensée motivant son bonheur, mais cela n’aura pas échappé au maire. Enfin quelqu’un qui le comprend !

Épuisé sans doute par les questions et les récriminations, le DGS  terminera la réunion assis… C’est bien mieux ainsi : on entendra encore moins bien les réponses ! Mais certaines personnes avaient déjà jeté l’éponge et quitté la salle.

La volonté de manipuler était en marche. La finalité de cette réunion était… la réunion elle-même, car il faut feindre de prendre en compte les avis de la population. Quant à en tenir compte…

Espérons que le public n’est pas naïf et n’a pas tout gobé.

Arlette Bouigue
Rosine Martinez

 

 

 

 

 

 

Dernier commentaire

  • Alain Tauzia
    30 avril 2017 at 6 h 34 min Répondre

    Excellent compte-rendu. C’est l’exact ressenti d’une majorité de participants dont certains n’ont pas tenu jusqu’au bout tellement ce brouhaha indescriptible et inaudible était insupportable. L’absence de micro était délibéré. « Pas de son, pas de souvenir!! ». Triste exercice démocratique.

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.