Mimizan avenir

L’aménagement de la Garluche dans la précipitation électorale

L’aménagement de la Garluche dans la précipitation électorale

Au cours de ses vœux, le 24 janvier dernier, Monsieur Plantier a annoncé le lancement des travaux sur l’esplanade de la Garluche à Mimizan-Plage nord, alors qu’il venait d’expliquer à l’assistance que le code électoral ne l’autorisait pas à évoquer les projets pour 2014. Nous ne sommes pas à un écart de conduite près…
Ce n’est pas l’objet de notre préoccupation.
Nous sommes surpris que, compte-tenu des éléments climatiques que nous venons de vivre, nous nous lancions à corps perdu et sans aucune précaution dans l’aménagement d’un espace qui avance sur la dune. A quoi servent les études sur le trait de côte ? A quoi servent les expériences vécues par nombre de riverains du littoral que les collectivités sont aujourd’hui obligées d’évacuer ? A quoi servent les réparations des dégâts d’environ un million d’euros que nous venons de subir sur notre embouchure et sur l’ensemble des plages ?
Alors que toutes les déclarations de responsables publics vont dans le sens d’une relocalisation d’activités touristiques trop proches du rivage, Mimizan se singulariserait par un nouvel aménagement qui ferait fi de l’avancée programmée et inéluctable de l’océan et du recul du trait de côte.
La frénésie électorale ferait-elle perdre tout sens commun ?
Si l’on ajoute au tableau que le terrain sur lequel il est prévu d’établir l’aménagement est en partie privé et que la propriétaire n’a toujours pas donné son accord pour la vente et que le conseil municipal n’a jamais été saisi du projet, nous disons : « halte ! »
Reprenons notre sang-froid et arrêtons de considérer que la fin justifie les moyens et que l’argent des contribuables puisse être jeté à la mer sans aucune conséquence.

Dernier commentaire

  • DELEST ELIANE
    18 février 2014 at 14 h 34 min Répondre

    Tout à fait d’accord

  • DELEST ELIANE
    20 février 2014 at 12 h 35 min Répondre

    De plus l’aménagement à la hâte de ce parking va conditionner de façon majeure et définitive la circulation automobile de l’ensemble de Mimizan Plage Nord pendant toute l’année.

  • DELEST ELIANE
    7 mars 2014 at 22 h 26 min Répondre

    Actuellement tous les Maires de la Côte Atlantique se demandent comment ils vont pouvoir préparer techniquement et financièrement leurs cités balnéaires pour la saison prochaine suite à l’effet conjugué des vagues-submersion , au recul de 10 à 20 mètres du trait de côte.
    A Mimizan commence l’aménagement de la Garluche pour 1 millions d’euros environ à minima.
    Des engins en plus,une impression de dévastation supplémentaire.
    La dune elle aussi est concernée par les travaux.Est-ce le moment?
    Ce comportement des élus est choquant,irresponsable et indécent.
    Il semble raisonnable de remettre cet aménagement en étudiant bien les soucis qu’il risque de provoquer.Il y aura d’autres grandes marées.

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.