Mimizan avenir

Le petit bout de la lorgnette

Le petit bout de la lorgnette

Jeudi 13 /12/2018

18h-19h30

Seconde partie

Atmosphère : …Mi-raisin

Moment tendu offert par madame Pompidou qui se plaint de « ces gens qui demandent des logements sociaux et viennent de l’extérieur ». Ayant eu droit, en des temps antérieurs, aux rejets ethno-géographiques des gens du 9-3(le maire) et aux rejets sociologiques des gens au RSA (Mme Barantin), la lorgnette s’est demandé ce qu’était cette nouvelle catégorie : « l’extérieur ». L’Arabie saoudite ? Le Bénin ? Le Bengladesh ? Des migrants ? Apparemment…ces gens venus de l’extérieur ne sont pas landais, voire mimizannais : elle n’en veut pas. Fermons vite les frontières…Manquerait plus que les Biassuts, les Pontenais, les Gersois, les Girondins  nous envahissent.

Mais cette remarque la laissa fort marrie

Quand Xavier Fortinon illico répondit.

Par une allusion aux préjugés sur les gens d’ici et d’ailleurs…Et par les temps qui courent, il est toujours bon de répéter que les préjugés sont jugements infondés.

Par un rappel historique, car dans les logements sociaux de Vigon construits par Félix Plantier, vivent majoritairement des Mimizannais et ce depuis 40 ans.

Par le simple fait que sont prioritaires celles et ceux venus d’ailleurs que de Mimizan et dont le Préfet propose une liste.

Par le rappel que sur les résidences secondaires à Mimizan, les propriétaires viennent de l’extérieur : ce qui ne gêne ni la conseillère, ni ses coreligionnaires ! « Comprenne qui pourra… », madame Pompidou.

La lorgnette n’est pas d’ici-Les Landes- et d’ailleurs elle n’est de nulle part. Simplement présente, dans ce monde et pour un temps imparti qui ne lui appartient pas…pour frôler, côtoyer, rencontrer, et plus si affinités,  des gens qui ne sont pas comme elle, mais pour humainement s’enrichir.

Arlette Bouigue

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.