Mimizan avenir

Le petit bout de la lorgnette

Le petit bout de la lorgnette

Jeudi 29 mars

18h-19h15

Atmosphère : épistolaire et pitoyable

N’ayant pas reçu de réponse favorable du maire à sa requête, l’opposition était absente. M. Plantier en a brièvement informé l’assemblée. « M. Fortinon nous a demandé des pièces complémentaires sur le budget. Nous lui avons répondu. Il a répondu ; les élus de l’opposition ne participeront pas au conseil. Dont acte. » Lapidaire, le maire. Il veut passer au point 1 de l’ordre du jour : l’arrivée de Mme Christelle Dupouy-Alamo, remplaçant M. Lestrade, démissionnaire. Il connaît déjà le contenu de la lettre que la nouvelle conseillère va lire. Un brin d’onctuosité et de déférence, après les récriminations de l’opposition, lui met du baume au cœur. Il lui demandera même si elle est bien installée…

« J’ai décidé de m’engager avec vous. Je suis très heureuse de réintégrer l’équipe après 3 ans de recul. .. Je serai une élue disponible, attentive et active… Je suis comme vous sans étiquette politique… Mon objectif est de travailler pour l’intérêt de la commune et de mes concitoyens… Je me suis engagée jusqu’à la fin du mandat, quoiqu’il arrive. »

Applaudissements nourris des élus majoritaires. Quand, au point 12 (puis 13), Mme Dupouy s’abstient…un ange passe. Qu’est-ce qu’on fait ?… On donne la parole à la nouvelle venue qui explique qu’elle « arrive tout juste ».Elle ne peut voter ce qu’elle ne connaît pas.

Mme Dupouy… vous étiez sur la liste Plantier en 2014 -sans étiquette- que vous allez suivre jusqu’au bout, sans vous être intéressée à ses projets ? Sans avoir lu un seul compte rendu de séances de conseil municipal ? Votre recul, madame, ne vous a pas permis de vous tenir au courant ? La lorgnette s’étonne donc de votre retour aux affaires et de votre enthousiasme à rejoindre l’équipe majoritaire.

Par ailleurs, la séance a vu quelques échanges entre la majorité et Daniel Corbeaux, qui a voté contre les points 12 et 13.Pointant ce que l’opposition a déjà ciblé : l’épargne négative, l’endettement, l’encours de dette qui progresse…

Arnaud Bourdenx , répondra, après avoir élogieusement remercié Mme Cassen : « Difficile d’établir un budget. La preuve : on satisfait pas tout le monde quand on le rédige. » Et surtout quand il y a des trous !

Lui est satisfait de «  l’excellent fonctionnement  et du programme ambitieux d’investissement », optimiste… « Aucune catastrophe.» Et toujours la même chanson sur « la poursuite des projets et des actions sans augmenter le taux d’imposition » ; « les dépenses lourdes d’acquisition du casino, à cause du Bail emphytéotique administratif (BEA)… mais nous parviendrons à couvrir cette annuité avec le loyer…» Il ressemble un peu à la cigale qui « ayant chanté tout l’été se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue. »

Gaétan Videau fait des plans sur la comète… « Si on a un loyer pour le casino… Si on nous rachète le bâtiment… »Et si mon oncle était ma tante…

Le maire n’est pas « super-optimiste, mais confiant. On est objectif sur la situation. » Ma subjectivité doute…

Et monsieur Pons ? N’oublions pas M. Pons, adjoint à l’urbanisme qui a lu les rapports des points 2 à 11, pris des m² pour des euros, présenté des plans où il a eu des difficultés à situer quelques bâtiments. « C’est quoi déjà les deux bâtiments à côté du Prieuré ? » Sans commentaires…

 

Quelques bémols dans la parole des élus majoritaires ? Face à l’assourdissant silence de l’opposition. A entendre toujours des rengaines, certaines batailles se gagnent aussi dans le silence …

Arlette Bouigue

 

 

 

 

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.