Mimizan avenir

Le petit bout de la lorgnette-Acte I

Le petit bout de la lorgnette-Acte I

Lieu : la salle du conseil municipal de la mairie de Mimizan.

Temps : jeudi 12 février-18h/20h 30.

Acteurs : un parterre d’élus de la majorité, une poignée d’élus de l’opposition.

Public : nombreux, de plus en plus nombreux  et discrètement réactif.

Auteur  du scénario : inconnu. A une question sur l’ordre du jour, M. le Maire répond benoîtement : « Ce n’est pas moi qui l’ai rédigé. »

Scénario : il devait être cousu de fil blanc. Tel ne fut pas le cas.

En effet, des propositions ont été rejetées par vote secret. Des conseillers de la majorité ont voté avec l’opposition, ou se sont abstenus. Prennent-ils conscience de la manière dont est menée notre commune ? Ouvrent–ils enfin les yeux sur des pratiques… dirigistes que nous avons souvent dénoncées ?

Le comportement de M. Plantier et de son premier adjoint – M. Bourdenx – est :

Déroutant : aucune réponse apportée aux questions réitérées de l’opposition. Par méconnaissance des dossiers ? Par désinvolture ? Parce que la majorité des voix était gagnée d’avance ?

Affligeant : je passerai sous silence les propos sidérants de vulgarité dans la bouche d’un représentant de l’Etat, concernant la vie privée de l’éventuel acheteur d’une parcelle…

Désobligeant : lors de l’éviction de l’adjointe à la culture, à qui M. Plantier a retiré ses délégations, il nous est expliqué qu’elle ne doit pas être maintenue à son poste, devenu(e) une « coquille vide ».

Venez assister aux conseils municipaux !

Vous pourrez constater par vous-mêmes à quelle équipe a été confiée la commune, équipe dont nous devrions être en mesure d’attendre autre chose que des balbutiements et des silences, de la mauvaise foi et une volonté délibérée de brader notre patrimoine.

Arlette Bouigue

 

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.