Mimizan avenir

L’homme qui murmure à l’oreille du maire

L’homme qui murmure à l’oreille du maire

Travaux et réaménagements sont en cours à la mairie, jusqu’au sein du conseil municipal.
En effet, le Directeur général des services (le DGS, que l’on nommait autrefois « secrétaire de mairie »), jusque-là installé dans un angle de la salle, a déménagé pour se placer dans l’ombre de M. le maire.
Promotion ? Que nenni ! M. Plantier se sentant bien seul pour affronter les interventions des élus de l’opposition et y apporter les réponses attendues, a placé son éminence grise à proximité, à moins que ce ne soit ce même conseiller qui en ait pris la décision lui-même (une de plus)…
Ainsi, tout au long du conseil municipal de jeudi 24 novembre, le DGS de la commune n’a eu de cesse de susurrer ou d’inscrire sur de petits bouts papiers les réponses aux questionnements que M. le maire s’empressait de répéter à l’assemblée.
Cela pourrait être risible et caricatural. Mais les sujets importants concernant l’avenir de notre commune méritent une toute autre considération de la part de notre premier magistrat. Enfin M. le maire, quand maîtriserez-vous suffisamment les dossiers sans avoir recours au souffleur ?
L’attitude adoptée au cours de ce conseil (ponctuelle ou prochainement renouvelée ?) est hélas révélatrice d’une situation de dépendance de notre édile envers ses proches conseillers. Mais, qui donc a la gouvernance de cette assemblée ?

 

Sandrine Larroca
Alain Ringeval

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.