Mimizan avenir

Ma binette partout

Dans le journal Sud-ouest du 2 février 2016, M. le maire a résumé la finalité de ce que sont pour lui les médias. Les siens : Le M. et La M., la presse régionale,  les télévisions nationales. « Grâce à vous [les médias], je suis un mec célèbre« . Un mec… on croirait entendre Coluche… Pas un maire !

Il pose, très concentré, auprès de Mme le préfet des Landes. Et poursuit dans  l’humour en parodiant le génial Bourvil ( il relate  l’échouage, à Mimizan, en 1918 ,d’un bateau transportant du porto) : « Du porto, oui ! Du fuel, non! »

C’est drôle ! Ce qui l’est moins c’est qu’il n’a pas un mot de remerciement pour les pompiers du SDIS et les 72 militaires de la sécurité civile venus apporter leur aide. Ego, quand tu nous tiens…

Des bons mots…, la célébrité et de l’image, voilà ce qui importe au maire. Paraître…

On ne sait toujours pas combien coûte la TV promotionnelle de la majorité municipale. Le vote prochain du budget éclairera sans doute notre lanterne, à défaut d’apporter des Lumières sur les faits et gestes réels du « mec » qui gère la commune. En matière de logements, de social… en visibilité et non plus en manipulation télévisuelle.

Arlette Bouigue

Dernier commentaire

  • Tauzia Alain
    15 mars 2016 at 7 h 18 min Répondre

    La « M »
    La Télé de Moi-Même
    La Télé pour qu’on m' »M »
    C’est l’histoire d’un mec…!

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.