Mimizan avenir

Comment la majorité  dit tout et son contraire en quelques minutes  

Comment la majorité  dit tout et son contraire en quelques minutes  

Lors de la délibération sur la cession de la parcelle T111 (point 21 de l’ordre du jour) M. Bourdenx et M. Plantier nous ont sidérés par leurs  réponses aux questions de M. Pomarez.

En premier lieu, M. Plantier nous a assuré qu’il s’agirait uniquement de résidents principaux…M.Bourdenx a tempéré son propos en parlant de résidences principales ou secondaires.

Concernant la disparition de l’ hélistation, M. Bourdenx nous a dit clairement que personne ne savait ce qu’elle allait devenir; il a même ajouté qu’elle resterait peut- être là…

Je vous rappelle que le commissaire enquêteur a pour sa part écrit que l’urbanisation de la parcelle 111, et donc son déclassement, était intimement liée à la disparition de l’hélistation.

Le maire a laissé échapper : « Vous savez l’avis du commissaire enquêteur.»

Sur l’aspect actuel de cette parcelle qui sert de décharge publique, M. Bourdenx a tenu à rassurer les riverains : les choses vont aller assez vite. Dès que le terrain sera vendu, le promoteur construira rapidement sur cette zone, il n’est pas nécessaire d’évacuer le sable…

Tout en déclarant juste après qu’aucun projet détaillé n’était prêt, le promoteur attendant d être propriétaire…Qu’en plus, pour l’instant, tant que le permis n’était pas accepté, il n y aurait pas de vente de ce terrain et que la délibération portait en fait sur un projet de cession et non sur une vente effective, avec paiement du terrain.

Or, on sait qu’à l’heure actuelle en raison du Plan de prévention des risques littoraux(PPRL) en cours d’achèvement, ce terrain sera soumis à certains aléas de construction non encore complétement définis.

Mimizan n’est toujours pas doté d’un Plan local d’urbanisme(PLU) et de ce fait, c’est la préfecture qui signe les permis de construire….Préfecture qui est responsable aussi de la sécurité des plages, etc. On peut penser que tout ceci n’est pas encore réglé…Malheureusement, pour les riverains, le provisoire risque de durer…

La seule vérité dans ce dossier est que la mobilisation de tous a fait fuir le premier promoteur et  le projet est passé de 110 logements à 39;ce que les riverains peuvent déjà considérer comme une première victoire. Cette mobilisation doit cependant se poursuivre.

Marie-France Delest

 

Dernier commentaire

  • roussel denis
    13 janvier 2018 at 14 h 48 min Répondre

    je suis sidéré

    je suis arrivé fin juin 2007 et ai vu le désastre

    je suis resté dans ma loc au lieu d’aller sur la plage naturiste (depuis 45 ans)

    M Plantier n’est pas un démocrate

    tant que la situation ne sera pas réglée dans le sens que je souhaite, je ne reviens pas

    slts

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.