Mimizan avenir

Mères Noël

Mères Noël

Je fais des achats place des Ormes avant Noël et on me propose de participer à une tombola. Je rechigne un peu…je ne gagne jamais. Vaincue par l’amabilité de la vendeuse, je renseigne un papier. Très sommairement. Mon nom, mon prénom. Pas d’adresse, pas de numéro de téléphone. « Il faut venir place des Ormes, le 22 décembre à 17 h. »

Intriguée, je vais obtempérer. Et dès mon arrivée, je comprends… Mesdames Amestoy et Barantin sont présentes et une… caméra. Oui… je sais, ça date un peu le mot « caméra »». On filme pour la M.

Une vingtaine de badauds attendent impatiemment le verdict. Le micro ne fonctionne pas. Le tirage au sort commence ; je frétille : peut-être vais-je enfin gagner un lot. Manque de pot : je n’entends rien et ne suis pas la seule. Les noms sortent un à un du sac… personne ne répond. « Mais quelle idée de n’avoir pas demandé les coordonnées des participants » peste une dame… qui ne passera pas à la télé.

Passeront sûrement à La M. la dame qui remercie la belle initiative et peut-être aussi celle qui applaudit. Car dans ce tirage au sort… sortent deux noms. Ceux de deux conseillères de la majorité qui, bien entendu, ne peuvent avoir droit aux cadeaux…qu’elles abandonnent généreusement…

N’est-il pas merveilleux ce petit monde de la télé où les images et les sons ne sonnent pas toujours comme la réalité ?

Arlette Bouigue

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.