Mimizan avenir

Mimizan en dessous des 7 000 habitants

Mimizan en dessous des 7 000 habitants

Le 2 janvier, le journal Sud-Ouest a publié une carte interactive reprenant les chiffres clés du dernier recensement de l’Insee.

Les chiffres sur la démographie landaise sont tombés confirmant l’attractivité de notre département qui se situe dans les dix premiers en France. A l’intérieur du département, les évolutions sont diverses; le littoral nord et le littoral sud connaissent les progressions les plus importantes. En revanche, notre commune enregistre une baisse de sa population permanente qui s’accompagne d’un accroissement de son vieillissement. Nous sommes – avec Messanges et Vieux-Boucau –, les seules communes littorales landaises à se trouver dans cette situation. Mimizan est passée en dessous de 7 000 habitants permanents.
Nous persistons à penser et à affirmer que la politique de cession foncière actuellement en vigueur pénalise l’implantation d’habitants permanents, d’autant que, par ailleurs, le territoire de la communauté de communes voit sa population croître de près de 1 % par an.
Enfin, le nombre d’emplois sur la commune de Mimizan ne cesse de progresser. Les déplacements domicile-travail augmentent donc, compte tenu que les actifs travaillant à Mimizan ne peuvent s’y implanter. Toutes les études récentes le démontrent, alors que la municipalité continue à rester sourde à cette réalité, conséquence immédiate de ses propres choix.

Cette année la carte de voeux indique : “MIMIZAN : une ville qui change.” Je vous laisse méditer sur ce slogan, mais pour nous, le changement est plus inquiétant qu’encourageant.

Xavier Fortinon

Illustration : capture d’écran journal Sud-Ouest du 02/01/2017 – © Rachel Garrat-Valcarcel

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.