Mimizan avenir

Du porto, oui ! Du fuel, non !

Du porto, oui ! Du fuel, non !

Modeste hommage à l’épisode du Modern express et à la gestion de son remorquage…
si bien relatée dans le « M », le journal de la ville de Mimizan.

couv m ok blog

Le fier cargo sur l’océan roulait, tanguait,
Sa lourde cargaison par les hommes arrimée.
Soudain, il bascula, que les flots malmenaient.
Déserté, il poursuivit seul sa traversée.

Du porto… oui ! Du fuel… non !

A la dérive, le navire ainsi balloté
Vers les côtes landaises, doucement, se dirigeait
Mais où diable allait-il donc se poser ?
Questionnaient les médias déjà mobilisés.

Du porto… oui ! Du fuel… non !

Branle-bas de combat dans tous les cabinets :
Que pourrait-on donc bien faire pour le sauver ?
Vers les hauts fonds lentement le tirer ?
Ou, alors, le laisser sur le sable s’échouer ?

Du porto… oui ! Du fuel… non !

Devant l’inquiétude qui partout se propageait
On fit appel à d’intrépides Hollandais.
Vers l’Espagne, le bateau ivre fut remorqué.
C’ est alors qu’un « mec » célèbre s’est exclamé :

Du porto… oui ! Du fuel… non !

 

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.