Mimizan avenir

Quand les archives parlent

Quand les archives parlent

Dans un journal de campagne de l’équipe municipale en place concernant la tranquillité publique, la sécurité pour tous et la prévention, je lis :

Ce que nous avons fait entre 2008 et 2014 « création de l’aire temporaire route du CEL qui permet la non prolifération des camping- cars en ville. » Si j’en crois les photographies prises ces jours-ci, en juillet 2016, et publiées sur notre blog, on est loin du compte. Je vous invite à les regarder, les situer et vous interroger. Car le contrat 2014-2020- Ce qu’il nous reste à faire-, s’engage à « poursuivre l’amélioration des stationnements et la sécurisation des rues. » Avec ce prometteur chapeau : « Il n’y a pas de liberté sans sécurité. Les habitants de tous les quartiers ont droit à la tranquillité. »

Apparemment, il y a encore des efforts à fournir en matière de stationnement illicite. L’été dernier, la majorité avait prétexté les stationnements des gens du voyage pour justifier ceux des camping-cars sur les allées Segosa. Aujourd’hui, elle ne peut plus s’appuyer sur cet argument et la police municipale ne se montre  guère empressée à faire respecter le règlement.

Il est vrai que, toujours dans ce journal pré-électoral, on nous dit qu’elle « n’est pas un simple collecteur d’impôt« … sauf pour mettre quelques amendes salées aux Mimizannais !

Alors, M. Le maire, vous allez les tenir quand vos promesses, pour la tranquillité de la population ?

Arlette Bouigue

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.