Mimizan avenir

Raison et réseaux

Raison et réseaux

Covid-19/20/21 empêche d’assister aux conseils municipaux et communautaires.
Solution : Se planter devant l’ordinateur. En direct, en « replay », en « streaming ». Etcaetera : la technologie n’a pas de limites, surtout en anglais.
Visionnage : Une cuisse qui s’agite ; des masques blancs et noirs ; des regards échangés, une tête qui dodeline de droite à gauche ou de gauche à droite.
Revenir en arrière…Tiens ! Que veut dire ce geste ? Quelqu’un se trompe ? Tu veux prendre la parole, toi qui dodelines ?
Commentaires, en « même temps » ? Qu’en penser ? Cette personne qui en « like » un, commençant par « Félicitations » pour Fred Drone, mais s’achève par un autre, négatif sur Yves Serveto ? Elle a tout compris ? Tout lu ?
Ahl !Lalalalala ! Kessekecétait bien du temps où on assistait assises et assis, aux conseils, qu’ils soient municipaux ou communautaires. Ce qui ne voulait pas dire que tout était compris.
Ah ! Lalalalala ! On n’est pas mal non plus devant un écran ; on peut boire un coup. Casser la croûte. Certes, on n’a pas les respirations, l’ensemble des participants .On peut s’endormir.
Et soudain se réveiller. Parce qu’on nous propose de réfléchir.
Ivan Alquier nuance, explique, souhaite la collaboration de l’opposition, parce que tout ne va pas bien à Mimizan. Et termine son intervention par une allusion à des machintrucpastrèschouettes qui fleurissent sur les réseaux sociaux.
Mademoiselle Andueza ?
Voici une partie de votre réponse que j’ai la flemme d’écrire en entier, mais consultable en « rejouer » ou en « diffuser »: « On ne peut pas tout maîtriser ; aucun membre de l’opposition n’a partagé le post…Ce qui a été fait sur M. Plantier… »Votre camarade Katia Amestoy s’étant fié à une information trouvée sur Facebook pour poser des questions…Je vous laisse vous et vos ami(e)s- et mes ami(e)s aussi- réfléchir sur ces réseaux qui seraient opinion, vérité, communication, réflexion, amitié indéfectible, etc.
Pour maîtriser, il suffit d’effacer, de gommer de votre cercle internautique, les gens, les discours qui vous dérangent. Et préférer l’échange « en viande », comme disait Coluche. Les végétaliens, végans…je ne m’excuse pas !
Mademoiselle Andueza ?
Ne pas confondre réseaux sociaux et blog de Mimizan Avenir.
Certes, furent publiés sur ce blog, des dessins, des croquis, des chansons, des Lorgnette, des commentaires de tous bords. Tout fut signé. Tout fut contrôlé, y compris les commentaires des blogueuses et blogueurs. Rien de diffamatoire comme vous l’affirmez le jeudi 15/04, en séance de conseil municipal.
Autrement, nous serions tous en taule, celles et ceux qui s’exprimèrent sans se cacher, pendant tant d’années. Et en ce qui me concerne : six.

Arlette Bouigue

Dernier commentaire

  • Chloé Andueza
    20 avril 2021 at 16 h 20 min Répondre

    Mademoiselle Andueza ?
    Voici une partie de votre réponse que j’ai la flemme d’écrire en entier, mais consultable en « rejouer » ou en « diffuser »: « On ne peut pas tout maîtriser ; aucun membre de l’opposition n’a partagé le post…Ce qui a été fait sur M. Plantier… »
    Votre camarade Katia Amestoy s’étant fié à une information trouvée sur Facebook pour poser des questions…Je vous laisse vous et vos ami(e)s- et mes ami(e)s aussi- réfléchir sur ces réseaux qui seraient opinion, vérité, communication, réflexion, amitié indéfectible, etc. :

    Il s’agit sûrement là du moment où vous êtes partie boire un coup « Hic ! » ou peut-être vous êtes assoupie « Zzzzz »… car après l’intervention de Muriel Mas, Katia Amestoy répond que sa question ne provient pas des réseaux sociaux mais d’un coup de fil d’une personne âgée utilisatrice de la navette.

    Pour maîtriser, il suffit d’effacer, de gommer de votre cercle internautique, les gens, les discours qui vous dérangent. Et préférer l’échange « en viande », comme disait Coluche. Les végétaliens, végans…je ne m’excuse pas !

    Il est difficile même impossible de supprimer les publications des comptes qui ne nous appartiennent pas Madame Bouigue… et en ce qui me concerne, je n’ai pas eu besoin de gommer de mon cercle internautique ces gens et discours, car je n’ai jamais commencé à les suivre !

    Mademoiselle Andueza ?
    Ne pas confondre réseaux sociaux et blog de Mimizan Avenir.
    Certes, furent publiés sur ce blog, des dessins, des croquis, des chansons, des Lorgnette, des commentaires de tous bords. Tout fut signé. Tout fut contrôlé, y compris les commentaires des blogueuses et blogueurs. Rien de diffamatoire comme vous l’affirmez le jeudi 15/04, en séance de conseil municipal.

    Je suis juste surprise que la majorité municipale s’offusque de ce genre de publications alors que précédemment, le même genre d’absurdité qui ne fait pas avancer le débat et manque clairement de sérieux était faite ! et encore pire, pas par des particuliers sur lesquels il est difficile d’agir mais par une association reconnue publiquement !

    Si je me suis engagée pour Mimizan, Madame Bouigue, ce n’est pas pour perdre mon temps à alimenter les réseaux, sites, blogs, paroles de méchancetés et d’idioties mais réellement avec l’espoir, surement un peu trop naïf de travailler pour notre ville et nos administrés !

    La politique est déjà assez malmenée au niveau national, j’osais espérer qu’au niveau local le bien commun l’emporterait, mais si ce n’est pas les associations politiques qui commencent par montrer l’exemple, le chemin sera difficile.

    Sur ce, je vous laisse vaguer à votre liberté d’expression et conserve mon énergie pour débattre sur des sujets de fonds !

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.