Mimizan avenir

Risques littoraux : la majorité climatosceptique

Risques littoraux : la majorité climatosceptique

Erosion de la dune directement au sud du courant, dont le sommet fut atteint par les vagues (Mimizan 08/01/2014 BRGM)

Alors que la commune dispose du tout premier Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) dans le département, intégrant le recul du trait de côte et les risques de submersion marine,  Monsieur le maire fait le choix d’ignorer ces dispositions pour réaliser des aménagements qui risquent fort de disparaître : ce n’est qu’une question de temps.

Bien sûr qu’il faut aménager le bord de mer pour que tout un chacun puisse profiter de cet environnement exceptionnel, mais en intégrant les risques et ainsi l’argent du contribuable.

Frédéric Pomarez

Dernier commentaire

  • Nadine NOUETTE
    27 novembre 2018 at 17 h 37 min Répondre

    Vous avez entièrement raison ! Il ne faut pas oublier que l’océan grignote tous les ans de la place et que les constructions qui le bordent ne tarderont pas à tomber ou à être submergées !

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.