Mimizan avenir

Sensibilisons la mairie au handicap

Sensibilisons la mairie au handicap

Dans son édition du 28 juin dernier, le journal Sud Ouest se fait l’écho de l’action de la municipalité de Mimizan, et notamment de Katia Amestoy, pour sensibiliser les Mimizannais aux difficultés des personnes en situation de handicap lors du mauvais stationnement d’un véhicule.

Avant de faire de l’information « grand public » un jour de marché sur la grande cause de l’accessibilité et pour « une voirie pour tous », il se voudrait plus raisonnable de trouver des solutions aux ouvrages existants, aux réalisations en cours et futures sur la voie publique de la commune concernant l’encombrement des trottoirs, avec le respect normalisé des hauteurs d’obstacles et/ou des pentes que la collectivité doit assurer, notamment sur la chaîne des déplacements de fauteuils roulants avec ou sans motricité. Les ouvrages actuels peuvent créer des difficultés importantes aux piétons et surtout aux personnes à mobilité réduite.

Nous aimerions donc sensibiliser à notre tour Katia Amestoy sur la nécessité – lors de la réfection des trottoirs de la rue de l’Abbaye ces quinze derniers jours  –, de les rendre accessibles et sans danger aux personnes en situation de handicap. Ce qui, malheureusement, n’est absolument pas le cas : chaussée étroite par endroits ; chaussée en pente, accidentée, passage du pont inadapté, etc.

Quelques exemples rue de l’Abbaye :

Dans cette politique de prévention, la collectivité se doit d’être irréprochable dans l’ensemble de ses aménagements, notamment les plus récents. Et pour l’instant, la réalité n’est pas en phase avec les beaux discours.

Nous en avons l’habitude…

Marie-France Delest

Dernier commentaire

  • bouldoire sarah
    8 décembre 2016 at 13 h 03 min Répondre

    A la plage le soucis est le même, je vous propose de faire un essais dans un fauteuil…. Même en vous poussant et vous verrez de vous même ou sont les soucis

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.