Mimizan avenir

Tout et son contraire

Tout et son contraire

Après avoir assuré à maintes reprises et des trémolos dans la voix que l’avenir du personnel du casino était la préoccupation majeure de la majorité, Arnaud Bourdenx, premier adjoint, l’a balayé ce soir en conseil municipal d’un cynique : « Au 1er janvier, ce n’est plus de notre ressort ; ce n’est plus notre problème. »

Avis non partagé par le personnel du casino, présent dans la salle, qui a demandé une audience immédiate à M. Plantier.

Arlette Bouigue

Dernier commentaire

  • Yves Serveto
    15 novembre 2018 at 23 h 03 min Répondre

    Casino….Encore et encore…
    Que ce dossier devient embarrassant et compliqué pour la majorité municipale !
    Comment peut on négliger autant les finances communales, la bonne gestion, et surtout le personnel de l’actuel casino qui était présent dans la salle ?
    Une chose est certaine : quand on regarde et quand on observe les élus de la majorité municipale voter en séance, même s’ils lèvent la main ensemble, ils ne montrent pas tous la même envie, assurance….sont-ils vraiment convaincus de la présentation des dossiers par leurs collègues rapporteurs ? Sans parler d’autres personnes qui essayent d’epauler ces mêmes élus !
    La réalité est là….on s’eloigne des intérêts des mimizanais, des habitants, et de la réalité du quotidien….

    • C. B
      20 novembre 2018 at 18 h 17 min Répondre

      C est certain que dans certaines communes il ne se passe pas grand chose.., pas facile pour un fonctionnaire qui a des responsabilités.. donc critiquer ce qui se passe ailleurs est bien plus aisé…, surtout quand on ne maîtrise pas la moindre page du dossier….

    • Jean-Luc DE COSTER
      20 novembre 2018 at 21 h 04 min Répondre

      M.Servato qui occupe un poste à responsabilités dans une petite commune des Landes à 67 km de Mimizan semble oublier qu’un cadre territorial qui se respecte à le devoir « d’épauler » ses élus pour reprendre ses propres termes. C’est un principe de base dans notre métier…surtout lorsque les élus minoritaires qui, le plus souvent, ne maîtrisent pas leurs dossiers, dérapent et insultent le maire puis les directeurs généraux…Quelle image décevante en public ! Celle d’une opposition de gauche qui perd son sang-froid, prend l’eau, se délite…lorsque la majorité fait aboutir des dossiers complexes au bénéfice des mimizannais et de Mimizan !

      • Mimizan Avenir
        22 novembre 2018 at 17 h 42 min Répondre

        Nous ne comptons pas entretenir une polémique stérile avec vous. Nous vous rappellerons seulement que M. Serveto est un habitant mimizannais – contribuable de surcroît – qui à ce titre exprime sa vision de la gestion municipale. Par contre, vous êtes des fonctionnaires territoriaux en charge de responsabilités éminentes à la commune, étant respectivement Directeur général des services et Directeur général adjoint. A ce titre, vous avez des droits et des devoirs. Par vos interventions dans le débat démocratique, vous outrepassez vos devoirs et particulièrement celui du devoir de réserve. « Tout agent public doit faire preuve de réserve et de mesure dans l’expression écrite et orale de ses opinions personnelles. L’obligation de réserve s’applique pendant et hors du temps de service. » Au dénigrement systématique, nous préférerons l’échange constructif sur le fond, mais pour cela il faut être deux. Force est de constater que face à nos interrogations et nos prises de positions, nous sommes confrontés au vide sidéral et comme seules réponses, des anathèmes.
        Quant au délitement de notre groupe d’opposition, nous vous renvoyons aux faits incontestables ; les sept élus de Mimizan Avenir sont toujours en fonction et participent activement à la vie municipale par une présence assidue alors que la majorité a connu six démissions et la suppression de deux délégations à des adjoints qui étaient respectivement premier et deuxième adjoint. Ces faits sont là pour attester du peu de crédibilité que l’on peut accorder à vos affirmations.
        Mimizan Avenir

  • Marcel ESQUERDO
    18 novembre 2018 at 17 h 39 min Répondre

    Le Casino va-t-il ruiner la Commune?
    Après un loyer revu à la baisse,de nouvelles dépenses surgissent, Monsieur le Maire, ébloui peut-être par la fortune de M.GINESTET et son Aura, ne lui refuse plus rien et il trouve les finances nécessaires pour satisfaire ses exigences.
    Et pendant ce temps Mimizan-bourg est délaissé. La saleté envahit les abords de la Poste, lieu le plus fréquenté de la Cité avec des pavés flottants, les rues et les trottoirs des quartiers, des bâtiments municipaux qui accueillent le public ne sont pas entretenus.
    La démocratie est bafouée , la manipulation de la vérité est flagrante en conseil municipal. La majorité méprise son opposition et n’hésite pas à la rendre responsable de ses échecs, pour cela elle dispose d’ une communication onéreuse, véritable propagande au service du luxe et du paraître, au détriment d’une population qui vit toute l’année dans l’agglomération

  • Yves Serveto
    20 novembre 2018 at 20 h 03 min Répondre

    En l’espèce je précise que c’est en tant que citoyen contribuable que j’ai fait part de mon ressenti à l’écoute de la séance publique du conseil municipal.
    Je vous retourne la question : les explications des rapporteurs sont elles suffisamment claires et comprehensibles ? Maintenant je vous laisse seul juge pour apprécier s’il y a des communes ou il ne se passe rien… Ou préférez vous l’affichage ?

  • CB
    23 novembre 2018 at 14 h 05 min Répondre

    Nous avons l habitude de vos leçons de morale et vos cours de droit, merci de ce petit rappel juridique. Vous aimez distribuer des coups et vous n appréciez pas en prendre, et quand vous en prenez vous criez au scandale enévoquant le droit de réserve , c est intéressant…
    Quant aux démissions de certains élus de la majorité ce n est pas une situation atypique au sein des collectivités, m Plantier n a pas changé de direction générale 3 fois dans son mandat … une équipe stable au service de Mimizan et de son incroyable changement.

    • Mimizan Avenir
      4 décembre 2018 at 9 h 58 min Répondre

      Comme écrit précédemment,nous n’entretiendrons pas la polémique…Mimizan Avenir

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.