Mimizan avenir

Tout va-t-il pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

Tout va-t-il pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

Voici la dernière tribune des élus de l’opposition parue dans le M (n° 15, juillet-août 2017).

Bientôt dix ans que M. Plantier préside aux destinées de Mimizan. Chacun aura son diagnostic sur la méthode de direction, sur les priorités, sur les réalisations, sur les échecs et les réussites.

Pilotage à distance

Sur le mode de gestion, ayant à titre personnel travaillé aux côtés de Jean Bourden, comparativement, c’est la différence d’implication qui domine. M. Plantier dirige de loin voire parfois de très loin et a une connaissance approximative des dossiers importants de notre commune. Le pouvoir de décision appartient à ses proches collaborateurs qui ont toute latitude pour mener administration et élus à la baguette. Ce n’est pas sans écueil, tant dans l’équipe municipale qui diminue comme peau de chagrin, que dans l’administration qui ne compte plus les cadres mis au placard pour désaccord profond avec la hiérarchie directe. Sans compter les déboires devant les tribunaux administratifs pour approximation avec les règles élémentaires du droit.

On commerce à la plage

Sur les réalisations, tout le monde s’accorde à dire que Mimizan plage a changé avec la place du marché, la Garluche, le réaménagement des rues côté nord qui va se poursuivre dans les prochains mois. Le plan de circulation est toujours mal compris et interroge : l’entrée de Mimizan plage (la deux fois deux voies) est en aménagement provisoire depuis huit ans. Pour ce qui est du quartier des Hournails, nous sommes dubitatifs. La commune a fait le choix de l’aménager elle-même pour mieux la destiner à des promoteurs  en faisant fi des partis pris d’aménagement et de qualité qui primaient initialement. Alors que ce quartier devait donner une image de Mimizan en prise directe avec son temps, faisant face aux défis énergétiques et climatiques utilisant au maximum les ressources locales dans la construction,  le foncier est dilapidé et confié à des promoteurs recherchant avant tout leur rentabilité . Les projets ne sont pas choisis pour leur qualité  mais pour se féliciter de la commercialisation rapide.

Le bourg en jachère

Par contre,  Mimizan bourg reste pour l’instant en jachère, bien qu’à intervalle régulier il nous est dit que l’on va s’en occuper. Après avoir encouragé le déménagement et le désordre commercial voilà que l’on se pencherait au chevet de la place des Ormes. Une ville ne peut vivre sans cœur : pourquoi l’avoir autant affaibli ? On ne compte plus les commerces déplacés ou fermés, diminuant l’attractivité de l’ensemble. A la différence de Mimizan Plage où la qualité des matériaux utilisés est privilégiée, le bourg n’a droit qu’à du rapiéçage sans réflexion sur le fonctionnement urbain et l’inclusion des liaisons douces dans la desserte du centre.

Au lieu de faire de l’autosatisfaction permanente en essayant de persuader la population à fort renfort de communication que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, interrogeons-nous pour savoir pourquoi Mimizan est le seul secteur du littoral landais qui ne bénéficie pas de l’attractivité du département. Se regarder le nombril ne suffira pas, prenons conscience du retard pris. La coopération de tous est indispensable. Nous la demandons sans être encore entendus. Nous ne désespérons pas.

Les élus de Mimizan Avenir

Dernier commentaire

  • REICHEL CORINNE
    16 juillet 2017 at 13 h 23 min Répondre

    A priori tout le monde est au courant des pratiques de mise au placard des cadres qui ne veulent pas filer droit et faire fi des règles……que fait l’opposition pour soutenir les personnes qui se dressent contre ces pratiques ? Quelle aide ces personnes peuvent attendre de l’opposition ?
    Merci de votre réponse.

    • Mimizan Avenir
      20 juillet 2017 at 15 h 07 min Répondre

      Les élus de l’opposition se tiennent à la disposition des citoyens, y compris les agents de la commune, pour les accompagner dans leurs démarches.

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.