Mimizan avenir

Le conseil municipal de mars vu de l’intérieur (2)

Le conseil municipal de mars vu de l’intérieur (2)

Durant le précédent mandat, la communication assénée à grands renforts de moyens financiers expliquait que la commune subissait les baisses des dotations de l’Etat qui la privait de moyens. Néanmoins, elle poursuivait la modernisation de la commune sans augmentation de la pression fiscale.

Elle omettait de préciser qu’elle augmentait de façon inconsidérée son train de vie et qu’elle finançait son absence de ressources propres par un recours massif à l’emprunt. On ajoutait à cela un affichage de cessions foncières ambitieux qui chaque année était démenti par les faits.
Cet adage fut martelé jusqu’à satiété. Par cette communication dynamique, la municipalité sortante espérait conjurer le sort réservé à ses méthodes peu scrupuleuses qui dissimulent en permanence la réalité à sa population. Elle allait même expliquer que le chemin choisi était le seul possible pour poursuivre l’amélioration de l’attractivité de notre commune.

Maintenant que la population a vu clair dans leur jeu et que la municipalité actuelle explique avec force démonstration la situation accablante dans laquelle la commune se trouve, l’opposition d’aujourd’hui essaie de détourner le débat et n’apprécie guère
d’être mise devant ses carences coupables.

Elle ne veut surtout pas qu’on lui montre qu’un autre chemin était possible et particulièrement celui emprunté par la Communauté de communes qui, face aux mêmes difficultés que connaissait la commune, a fait le choix entre 2014 et 2020 de maîtriser ses dépenses face à la baisse des dotations de l’Etat. Ce choix a eu la vertu de faire 50 % d’investissement en plus que lors de la période 2008-2014. Dans le même temps, la commune a fait le choix de dépenser sans compter pour le résultat que l’on connaît aujourd’hui.

Être dans le déni et toujours faire appel à un bouc émissaire pour expliquer ses propres échecs ne seront pas de nature à contribuer à rétablir la situation.

La municipalité actuelle souhaite associer l’ensemble des élus pour retourner la situation et fait appel à toutes les bonnes volontés.

L’opposition actuelle n’a pas l’air de vouloir répondre à l’appel.

MIMIZAN AVENIR

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.