Mimizan avenir

« La minorité qui nous empêche ne nous fait pas peur, même braquée »

« La minorité qui nous empêche ne nous fait pas peur, même braquée »

Le petit bout de la lorgnette, partie II
28 avril 2016
18 h-19 h 45

Laissant les marques d’autorité à Ping, Pong – le « fidèle » premier-adjoint qui se voit déjà en haut de l’affiche –, s’est quant à lui réservé les inévitables rappels « des nécessaires ventes de foncier qui accroissent la trésorerie municipale ».

Puis il s’est gargarisé tout au long du conseil de l’antonymie minorité/majorité. Bombant le torse, mine gourmande quand il prononçait le mot « majorité » ; crachant, moue méprisante ou sourire carnassier,  le mot « minorité ».

Arrêtons-nous  sur son ultime prise de parole : « La minorité qui nous empêche ne nous fait pas peur. Même braquée. »

La lorgnette, pendant un court moment, a imaginé nos sept élus, tels les sept mercenaires en train de braquer, cagoulés, la majorité !
Mais rapidement réalisé que M. Bourdenx qualifiait d’hostile le comportement de la minorité.

Faudrait pas attiger la cabane* !
L’hostilité, le rejet, ce soir-là, étaient le fait de l’équipe en place.
Et la minorité peut devenir majorité, comme vous le verrez dans la prochaine relation de ce conseil. Patience…

Arlette Bouigue

* Synonyme de : faut pas pousser le bouchon trop loin, Maurice ! Arnaud, en l’occurrence, mais la lorgnette ne se permet aucune familiarité…

 

Pas de commentaires

Laisser votre commentaire

Avertissement. Tout commentaire à caractère discriminatoire et diffamatoire ne sera pas publié.